1 min de lecture François Hollande

Sept candidats à la présidentielle face à l'Ecologie

La fédération France Nature Environnement (FNE) a souhaité remettre le thème de l'Ecologie sur le devant de la campagne samedi à Montreuil. François Hollande (PS), François Bayrou (MoDem), Hervé Morin (NC), Dominique de Villepin (République solidaire), Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche), Eva Joly (EELV) et Corinne Lepage (Cap21) étaient invités à la tribune lors du congrès du mouvement.

Sept candidats à la présidentielle répondaient aux questionnements autour de l'écologie
Sept candidats à la présidentielle répondaient aux questionnements autour de l'écologie Crédit : FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Les sept grands axes du projet de France Nature Environnement
  
Nucléaire : diminution de la production d'électricité d'origine nucléaire pour une "sortie effective de ce mode d'énergie entre 2030 et 2035". Arrêt des travaux de l'EPR de Flamanville et fermeture "progressive" de centrales, dont Fessenheim, Blaye ou Saint-Laurent-des-Eaux. 
  
Economies d'énergie : amplifier la rénovation énergétique des bâtiments et réduire la consommation de carburants, les émissions de CO2 et la pollution de l'air en "abaissant les vitesses autorisées sur les autoroutes et en zones urbaines" ainsi que les "éclairages inutiles". 
  
Agriculture : convertir 20% de la surface agricole en agriculture biologique d'ici 2020, interdire les OGM, mettre en place un étiquetage "sans OGM" et supprimer les incitations financières au développement des agrocarburants. 
  
Fiscalité : création d'une taxe dissuasive sur les activités très polluantes et d'une contribution climat-énergie (ou "taxe carbone"). 
  
Gouvernement : un ministre d'Etat, numéro 2 du gouvernement, et "une feuille de route de la transition écologique" pour chaque ministre afin que chacun intègre les enjeux environnementaux. 
  
Démocratie : améliorer l'éducation, la concertation et la participation des citoyens aux décisions concernant l'environnement. 
  
Infrastructures : abandonner "deux projets inutiles et absurdes": celui d'une piste longue à l'aéroport de Mayotte et celui d'un aéroport à Notre-Dames-des-Landes, près de Nantes. Globalement, FNE préconise un objectif de "zéro artificialisation nette (NDLR: constructions nouvelles empiétant sur la nature) du territoire en 2025" pour "stopper le gaspillage des ressources naturelles". 

Les sept candidats présents ont eu un quart d'heure chacun pour indiquer quelles mesures proposées par le mouvement pourraient intégrer son programme.

L'UMP ne participait pas, faute de candidat déclaré
  
La ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, de passage à la mi-journée pour inaugurer le "village" des associations, en a profité pour vanter le bilan "solide" de Nicolas Sarkozy, probable candidat de l'UMP.
  
"Avec le Grenelle de l'environnement, il est probablement le président de la Ve République qui a le bilan le plus solide en matière d'environnement", a-t-elle assuré.
  
"Par rapport à notre calendrier, la journée France Nature Environnement vient tôt", a-t-elle reconnu, mais "on trouvera l'occasion pour que le président de FNE puisse échanger avec notre candidat". 

Elle a terminé en déclarant que le candidat socialiste François Hollande ne proposait "rien sur l'écologie". 

Lire la suite
François Hollande Jean-Luc Mélenchon Hervé Morin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants