2 min de lecture Les Républicains

Sens Commun : qui est Madeleine de Jessey, la porte-parole du mouvement ?

PORTRAIT - Porte-parole de Sens Commun, cette femme de 28 ans est devenue la figure médiatique de la droite conservatrice.

fallait l'inviter- Fallait l'inviter Isabelle Choquet iTunes RSS
>
Sens Commun : qui est Madeleine de Jessey, la porte-parole du mouvement ? Crédit Image : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP | Crédit Média : Isabelle Choquet | Durée : | Date : La page de l'émission
Céline Landreau
Céline Landreau

Elle balaie les caricatures dans un sourire : "Nous ne sommes ni une armée parallèle, ni une officine occulte". À 28 ans, Madeleine de Jessey est l'étoile montante de la droite conservatrice grâce à son statut de figure médiatique de Sens Commun. Agrégée de lettres classiques et diplômée de Normale Sup, elle sait manier le verbe. C'est le résultat d'un parcours scolaire exemplaire sur le papier, mais qui avait mal commencé.

Troisième d'une fratrie de cinq enfants, elle est la "tête de turc" de son institutrice à l'école publique. Son père est banquier, sa mère est professeure. D'abord placée dans une école Montessori, elle rejoint en CM2 la très stricte institution Saint-Pie-X à Saint-Cloud, l'école privée hors-contrat et réservée aux filles. Là-bas, l'uniforme est de rigueur et la messe est dite en latin. Cette discipline la rend, assure-t-elle, "profondément heureuse".

Dans cette école, elle croise une certaine Marion Maréchal-Le Pen. Elles partagent peu de souvenirs en commun de ces années passées sur les bancs de l'école, mais les deux jeunes femmes se retrouveront plus tard. Pour débattre. Car entre-temps, Madeleine de Jessey est devenue une figure politique.

Dans les coulisses de la présidentielle

L'histoire avait pourtant, là aussi, mal commencé. Adolescente, elle adhère à l'UMP pour la campagne de Nicolas Sarkozy. Mais sitôt élu, le président de la République s'affiche avec Carla Bruni. Un comportement "déplacé", estime la jeune fille qui rend sa carte... pour mieux revenir en 2014. Elle est alors nommée secrétaire nationale.

À lire aussi
Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes élections municipales
Municipales 2020 : Éric Ciotti ne briguera pas la mairie de Nice

Madeleine de Jessey mène alors une croisade contre la loi Taubira, l'ouverture du mariage aux personnes de même sexe. Elle bat le pavé, lit des textes le soir, à la lumière des bougies avec les veilleurs. Elle décide de donner à La Manif pour Tous une dimension politique avec Sens Commun. Le mouvement, qui revendique 10.000 adhérents, fait la campagne de François Fillon pendant la primaire de la droite, puis pendant la présidentielle.

Elle précède le candidat à la tribune, active ses réseaux pour remplir la place du Trocadéro en pleine affaire Penelope Fillon, mais n'empêche pas l'élimination au premier tour. Dans la foulée, elle renonce aux législatives, pour se consacrer à sa vie de famille. Mariée, professeure à la Sorbonne, elle n'a pas pour autant fait une croix sur la politique. En attendant, chaque dimanche, elle continue d'aller à la messe. Mais le sermon n'est plus en latin. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants