1 min de lecture ONU

Selon l'ONU, les arrêtés anti-burkini de la France stigmatisent les musulmans

Dans un communiqué publié ce mardi 30 août, le bureau du Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme a salué la décision prise par le Conseil d'État d'interdire les arrêtés proscrivant le burkini sur les plages.

Burkini : derrière la polémique, très peu d'interpellations
Burkini : derrière la polémique, très peu d'interpellations Crédit : ERDOGAN KARAGOZ/A.A./SIPA
Maxime Magnier et AFP

C'est un camouflet pour une trentaine de mairies françaises, mais aussi pour Manuel Valls. Ce mardi 30 août, le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme a publié un communiqué dans lequel il estime que les décrets pris par plusieurs villes pour interdire le burkini sur les plages "tendent à alimenter l'intolérance religieuse et la stigmatisation des personnes de confession musulmane en France, en particulier les femmes".

Après qu'une trentaine de villes du littoral hexagonal ait pris la décision de proscrire le burkini des plages, le Premier ministre avait déclaré son soutien aux maires concernés. Dans un second temps, c'est le Conseil d'état qui s'était saisi de la problématique, jugeant inconstitutionnel l'arrêté pris par Villeneuve-Loubet et précisant qu'une telle interdiction devait reposer sur des "risques avérés" pour l'ordre public.

Dans son communiqué, le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme affirme que "les codes vestimentaires, tels que les décrets anti-burkini, affectent de manière disproportionnée les femmes et les filles et sapent leur autonomie en niant leur aptitude à prendre des décisions indépendantes sur leur manière de se vêtir".

À lire aussi
Donald Trump annonçant le retrait des États-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien, le 8 mai 2018 diplomatie
Iran : les États-Unis réclament des sanctions de l'ONU

L'agence onusienne rappelle aussi que selon les standards internationaux des droits de l'Homme, les limites à la liberté de toute personne de manifester sa religion ou ses convictions, y compris par le choix de tenues vestimentaires, "ne sont autorisées que dans des circonstances très limitées, y compris pour la protection de la sécurité publique, l'ordre public, la santé publique ou la morale".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
ONU Islam Laïcité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784659727
Selon l'ONU, les arrêtés anti-burkini de la France stigmatisent les musulmans
Selon l'ONU, les arrêtés anti-burkini de la France stigmatisent les musulmans
Dans un communiqué publié ce mardi 30 août, le bureau du Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme a salué la décision prise par le Conseil d'État d'interdire les arrêtés proscrivant le burkini sur les plages.
https://www.rtl.fr/actu/politique/selon-l-onu-les-arretes-anti-burkini-de-la-france-stigmatisent-les-musulmans-7784659727
2016-08-30 12:26:13
https://cdn-media.rtl.fr/cache/xCHEsnt1TTVqAeE9sEUxbg/330v220-2/online/image/2016/0826/7784596038_sipa-00583740-000007.jpg