1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Sélection à l'université : Éric Zemmour analyse le choix du gouvernement
1 min de lecture

Sélection à l'université : Éric Zemmour analyse le choix du gouvernement

BILLET - "Comme un baigneur qui renonce à plonger dans l'eau après l'avoir longtemps tâtée du pied, le gouvernement a finalement renoncé."

Eric Zemmour
Eric Zemmour
Sélection à l'université : Éric Zemmour analyse le choix du gouvernement
03:14
Sélection à l'université : Éric Zemmour analyse le renoncement du gouvernement
03:11
Éric Zemmour

"L'eau du Rubicon était trop froide." Éric Zemmour analyse ce mardi 31 octobre le choix du gouvernement de ne pas mettre en place de sélection directe à l'université. "Comme un baigneur qui renonce à plonger dans l'eau après l'avoir longtemps tâtée du pied, le gouvernement a finalement renoncé", analyse-t-il.

Pour Éric Zemmour, le sujet est au point mort depuis des décennies politiques. "Le dernier à avoir osé s’appelait Jacques Chirac. Il était Premier ministre d’un gouvernement de cohabitation en 1986", rappelle-t-il. 

Le ministre des Universités d'alors, Alain Devaquet, "était un naïf audacieux", selon le journaliste. "En politique, on appelle ça un candidat au suicide. (...) Dans la fureur des manifestations étudiantes, on releva un mort sous les coups de la police : Malik Oussékine. Depuis, le syndrome Malik Oussékine tétanise tous les politiques", estime Éric Zemmour.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/