1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Sécurité : les Français font autant confiance à Manuel Valls qu'à Nicolas Sarkozy
1 min de lecture

Sécurité : les Français font autant confiance à Manuel Valls qu'à Nicolas Sarkozy

Les Français semblent accorder une même confiance aux deux hommes politiques, pourtant de partis différents.

Manuel Valls et Nicolas Sarkozy lors du match PSG-FC Barcelone en avril 2015
Manuel Valls et Nicolas Sarkozy lors du match PSG-FC Barcelone en avril 2015
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Eléanor Douet & AFP

En matière de sécurité, les Français font autant confiance à Manuel Valls qu'à Nicolas Sarkozy "pour proposer des mesures efficaces" dans ce domaine, selon un sondage Odoxa pour iTELE et Paris Match publié vendredi 6 novembre. Les deux anciens ministres de l'Intérieur, pourtant de bords politiques différents, semblent obtenir une confiance similaire.
À la question "À qui de Nicolas Sarkozy ou de Manuel Valls faites-vous le plus confiance pour proposer des mesures efficaces pour assurer la sécurité des Français ?", 48% des personnes interrogées optent pour l'ancien chef de l'État, 46% pour l'actuel Premier ministre, qui perd six points par rapport au dernier sondage. 

Manuel Valls en perte de vitesse

Lors d'une précédente enquête, en janvier, c'est Manuel Valls qui l'avait emporté sur cette question, avec 52%, contre 47% à Nicolas Sarkozy. Interrogés sur les récentes propositions de Nicolas Sarkozy sur le sujet, 51% des Français se disent favorables à "déléguer la surveillance des bâtiments publics à des sociétés de sécurité privées", contre 48% qui y sont opposés. 

Ils ne sont en revanche que 34% à approuver la proposition du président des Républicains de "rendre les sociétés d'autoroutes responsables de la sécurité et notamment les charger des contrôles de vitesse", contre 65% qui y sont défavorables. À propos de l'armement des polices municipales, 56% des personnes interrogées se disent favorables à la proposition de l'ancien président qui souhaiterait "que la police municipale soit armée dans toutes les villes et que les maires qui ne le souhaitent pas aient à s'y opposer". 44% rejettent cette proposition.
Enquête réalisée les 5 et 6 novembre par internet auprès de 1.001 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/