3 min de lecture Éducation nationale

Sécurité dans les écoles : quelles sont les mesures prises pour la rentrée prochaine ?

ÉCLAIRAGE - Bernard Cazeneuve et Najat Vallaud-Belkacem ont dévoilé une série de mesures, comme des patrouilles mobiles et des exercices spéciaux, pour permettre aux écoles de s'adapter à la menace terroriste.

>
Sécurité dans les écoles : quelles sont les mesures prises pour la rentrée prochaine ? Crédit Média : Christophe Ponzio | Durée : | Date :
ClaireGaveau
Claire Gaveau
et AFP

Bernard Cazeneuve et Najat Vallaud-Belkacem ont dévoilé leur plan pour assurer une sécurité renforcée dès la rentrée prochaine. Le but ? Permettre aux établissements scolaires de s'adapter à cette menace terroriste qui ne cesse de peser en France. Au total, pas moins de 3.000 réservistes militaires de la gendarmerie nationale seront mobilisés le 1er septembre dans les 64.000 établissements.

Mais l'attention portée sur les écoles, collèges et lycées français ne s'arrête pas à cette seule rentrée. "Tout au long de l'année, une attention particulière sera portée aux abords des établissements. La surveillance dynamique sera renforcée par des patrouilles mobiles", a affirmé Bernard Cazeneuve lors d'une conférence de presse en compagnie de Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Éducation nationale.
Une sortie politique qui sera par la suite poursuivi par "un état-major départemental de la sécurité" réuni par chaque préfet afin de débattre sur la protection de l'espace scolaire. Pour les ministres de l'Éducation et de l'Intérieur, la sécurité des établissements scolaires est une "priorité absolue".  

Vers des travaux de sécurisation d'urgence

Mais ce déploiement de forces de l'ordre n'est pas la seule mesure annoncée par le gouvernement. Najat Vallaud-Belkacem a précisé de son côté que 50 millions d'euros supplémentaires seront débloqués pour aider les collectivités locales à effectuer les travaux de sécurisation d'urgence des établissements scolaires. Les mairies sont en effet responsables des bâtiments en ce qui concerne les écoles, les départements pour les collèges et les régions pour les lycées.
Elle a souligné la "volonté affirmée de développer dans l'institution scolaire une culture pérenne de la gestion du risque et de la sécurité". Une manière de rassurer parents, élèves et enseignants à huit jours de la rentrée des classes bien que les autorités appellent à ne pas tomber dans la psychose malgré les récents événements qui ont frappé l'Hexagone. Cependant, les menaces sont réelles alors que les enseignants font partie des nombreuses cibles citées par Daesh car ils "enseignent la laïcité" et sont "en guerre contre la famille musulmane"

À lire aussi
Le mémorial de Fleury-devant-Douaumont, rénové pour le centenaire de Verdun Histoire de France
La bataille de Verdun va-t-elle disparaître des programmes scolaires ? Blanquer répond

Des exercices pour faire face aux attentats

Cette conférence de presse vient compléter certaines annonces déjà dévoilées lors d'une circulaire adressée aux préfets et aux recteurs le 29 juillet. Parmi les principales mesures de sécurité figure l'organisation obligatoire de trois exercices de sécurité au sein des établissements (contre deux jusqu'à présent), dont un simulant un attentat avec intrusion. L'idée étant dès lors "de leur faire adopter une réflexion appropriée et un certain nombre de réflexes qui si besoin pourront être mobilisés", a expliqué Najat Vallaud-Belkacem. 

Mais les exercices seront bien entendu adapter en fonction de la section. Du côté des tous petits, il y aura également une simulation d'attaque terroriste mais celle-ci sera transformée en jeu, "Le roi du silence", pour ne pas traumatiser les enfants. Les académies doivent veiller à la mise à jour des répertoires téléphoniques des chefs d'établissement et des inspecteurs afin que toute alerte puisse être rapidement transmise. L'envoi d'une alerte par SMS sera testé la veille de la rentrée alors qu'une alarme, différente de l'alarme incendie, verra également le jour. 

Sensibiliser les élèves aux premiers secours

Côté élèves, une sensibilisation aux "gestes qui sauvent" est également prévue dans ces annonces. Elle concerne notamment les collégiens en classe de troisième mais aussi une formation au brevet de sont prévues "une sensibilisation aux gestes qui sauvent" des collégiens en classe de troisième, et la formation au brevet de secouriste "de tous les élèves délégués". Une formation qui sera donc livrée à 1,2 million d'élèves.

Il est également demandé aux directeurs d'école de tenir "des réunions de rentrée avec les parents d'élèves pour leur exposer les mesures de sécurité prises", et, dans les collèges et lycées, d'informer élèves et parents "dès la rentrée". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Terrorisme Bernard Cazeneuve
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784570601
Sécurité dans les écoles : quelles sont les mesures prises pour la rentrée prochaine ?
Sécurité dans les écoles : quelles sont les mesures prises pour la rentrée prochaine ?
ÉCLAIRAGE - Bernard Cazeneuve et Najat Vallaud-Belkacem ont dévoilé une série de mesures, comme des patrouilles mobiles et des exercices spéciaux, pour permettre aux écoles de s'adapter à la menace terroriste.
https://www.rtl.fr/actu/politique/securite-dans-les-ecoles-quelles-sont-les-mesures-prises-pour-la-rentree-prochaine-7784570601
2016-08-24 15:14:51
https://cdn-media.rtl.fr/cache/0Ujaluc3TBuHFv2VoHnsmA/330v220-2/online/image/2016/0824/7784571008_bernard-cazeneuve-et-najat-vallaud-belkacem-le-24-aout-2016-a-paris.jpg