1 min de lecture Florian Philippot

Élections régionales : Florian Philippot bat le rappel en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne avant le second tour

REPLAY / INVITÉ RTL - L'eurodéputé d'extrême-droite cherche rassembler les voix des souverainistes et des opposants à la réforme territoriale pour le second tour dimanche 13 décembre.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Second tour des élections régionales : Florian Philippot bat le rappel en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne Crédit Image : Ambre Lefèvre / RTL.fr | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Mazerolle-795x530
Olivier Mazerolle et Geoffroy Lang

Parmi les trois dernières listes en lice pour le second tour des élections régionales en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, le Front national paraît en bonne position pour remporter la présidence de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Avec 36,06% des suffrages au premier tour, Florian Philippot se présente comme le favori pour le second tour des régionales mais il refuse de crier victoire.

"Je me tiens très loin de cette tambouille politicienne infâme que 'l’UMPS' nous a servi depuis 48 heures et je vais appeler aux urnes dimanche prochain les abstentionnistes", assure la tête de liste FN mercredi 9 décembre sur RTL. Dans la perspective du second tour, le député européen espère que les électeurs souverainistes qui ont voté pour Debout la France et les opposants à la réformes territoriales se rallieront à lui.

Face à lui, Florian Philippot retrouvera la liste Les Républicains-UDI-MoDem de Philippe Richert (25,83 %) et celles de l'Union de la gauche, menés par Jean-Pierre Masseret (16,11%). Le candidat socialiste a refusé de se retirer malgré les pressions exercées par le parti socialiste. "C'est vrai que ça paraît rare quand un responsable politique tient sa parole, la parole qu'il a eu pendant toute la campagne devant ses propres militants et ses électeurs", fait mine de s'étonner Florian Philippot.

Si Florian Philippot n’adresse "pas particulièrement de félicitations" à Jean-Pierre Masseret, il salue cependant son "courage devant les pressions immenses qui ont été menées contre lui de manière incroyable". À l'inverse, Florian Philippot dénonce une stratégie à géométrie variable de la part des Républicains : "L'UMP, c'est selon les régions, selon les besoins." Le candidat FN souligne par exemple le rapprochement opéré par Xavier Bertrand en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Christian Estrosi en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, tandis que Nicolas Sarkozy fait une drague bien lourde à destination des électeurs du FN."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Florian Philippot Front national Élections régionales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants