1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élections régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie : Xavier Bertrand propose "une baisse de 285 millions d'euros par an des dépenses"
1 min de lecture

Élections régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie : Xavier Bertrand propose "une baisse de 285 millions d'euros par an des dépenses"

La tête de liste des Républicains a également affirmé qu'il "ne remplacerai pas tous les départs à la retraite" du personnel des régions.

Élections régionales 2015 : le débat entre Marine Le Pen et Xavier Bertrand sur RTL
Élections régionales 2015 : le débat entre Marine Le Pen et Xavier Bertrand sur RTL
Crédit : Marc-Olivier Fogiel et Christophe Jakubyszyn
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen

Alors que les régions sont fortement invitées à réduire leurs dépenses de fonctionnement, Xavier Bertrand, ancien ministre du Travail et de l'Emploi, réaffirme sa volonté de baisse des dépenses. "Je ne remplacerai pas tous les départs à la retraite des conseils régionaux. Au siège de la région, il est possible de ne pas remplacer tous les départs à la retraite. Mais dans les lycées publics, si vous ne remplacez pas le personnel d'entretien, il y aura des problèmes de fonctionnement. Il faut donc faire preuve de bon sens, c'est aussi comme cela que l'on fera des économies. L’Ifrap sort d'ailleurs un chiffre : selon ce que je propose, c'est baisse de 285 millions d’euros par an des dépenses", déclare Xavier Bertrand.

Je ne veux pas externaliser tout, car les personnels de la région ont la capacité de le faire

Marine Le Pen, tête de liste FN pour la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie

"L’ensemble des propositions de Xavier Bertrand, c’est une augmentation de 2 milliards, il faut arrêter", coupe Marine Le Pen. "M. Bertrand, ses promesses ne seront pas mises en oeuvre. Moi je ne veux pas externaliser tout, les personnels de la région ont la capacité de le faire. Il faut être pragmatique : il faut baisser les dépenses de l’exécutif, car il vit très bien", affirme Marine Le Pen. "L’Ifrap dit aussi que le TER coûte 58 euros par habitant. Dans d’autres régions c’est beaucoup moins, mais si on ne le fait pas, il y a deux tiers des TER qui tombent à l'eau. Ça, ce sont des chiffres faits par des technocrates dans des bureaux. Moi je suis pragmatique, je vais voir où il y aura des doublons au moment de la fusion", indique-t-elle.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/