1 min de lecture Nicolas Sarkozy

Sarkozy : "Si j'avais quelque chose à me reprocher, croyez-vous que je reviendrais ?"

Lors de son entretien télévisé sur "France 2", l'ancien chef de l'État s'est dit "en colère" d'être constamment renvoyé aux nombreuses affaires judiciaires dans lesquelles il est cité.

Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy Crédit : France 2
Fanny Bonjean
Fanny Bonjean
Journaliste RTL

De l'affaire Bygmalion aux soupçons de financement libyen pour sa campagne de 2007, le nom de Nicolas Sarkozy apparaît dans plus de sept dossiers judiciaires. Un angle d'attaque largement utilisé par ses détracteurs et opposants.

Mais, invité du 20 heures de France 2 ce dimanche 21 septembre, Nicolas Sarkozy a balayé d'un revers de main toutes les accusations qui pourraient lui être faites à ce sujet.

Si j'avais la moindre chose à me reprocher, si j'avais peur, est-ce que je reviendrais ?

Nicolas Sarkozy
Partager la citation

"Si j'avais quelque chose à me reprocher, croyez-vous que je reviendrais ? Si j'avais la moindre chose à me reprocher, si j'avais peur, est-ce que je reviendrais ?", a-t-il asséné à Laurent Delahousse.

Blanchi dans Bettencourt et Karachi

L'ancien président a affirmé qu'il répondrait "à toutes les questions, à toutes les convocations". Et de rappeler qu'il a été blanchi dans les affaires Bettencourt et Karachi. Quant au fait qu'il ait été placé sur écoutes, Nicolas Sarkozy s'indigne : "Dans quel pays vivons-nous ? (...)  J'aurai plus de compassion désormais et j'attendrai, avant de juger, d'être sûr qu'une personne est accusée pour ce qu'elle a fait et non pour ce qu'elle est."

À lire aussi
Nicolas Sarkozy, le 29 août 2019 élections municipales à Paris
Municipales à Paris : Nicolas Sarkozy va annoncer son soutien à Rachida Dati

Bien qu'il sous-entende avoir subi un acharnement judiciaire, l'ancien Président dit avoir confiance en la Justice. Et finalement, il utilise même sa situation pour apparaître comme "le seul [homme politique] à avoir été examiné sous toutes les coutures". Laissant entendre qu'il n'aurait rien à cacher.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nicolas Sarkozy France 2 Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants