1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Sarkozy propose de rétablir les heures supplémentaires dans la police et les services de renseignement
1 min de lecture

Sarkozy propose de rétablir les heures supplémentaires dans la police et les services de renseignement

Le président de l'UMP veut rétablir les heures supplémentaires dans la police et les services de renseignement pour faire face à la menace terroriste.

Nicolas Sarkozy, à la tête de l'UMP depuis le 2 décembre 2014
Nicolas Sarkozy, à la tête de l'UMP depuis le 2 décembre 2014
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Nicolas Sarkozy, a proposé mercredi sur France 2 "de décider immédiatement de rétablir les heures supplémentaires dans la police et les services de renseignement" pour faire face à la menace terroriste.

"Nous n'avons pas le temps d'attendre les procédures budgétaires, de recrutement de fonctionnaires supplémentaires, qui sont naturellement bienvenus (...)", a déclaré l'ancien chef de l'Etat.

"Je fais une proposition toute simple (...) vous pouvez renforcer notre dispositif sans perdre de temps, en décidant immédiatement de rétablir les heures supplémentaires dans la police, dans les services de renseignement", a-t-il dit.

Sarkozy réfute toute réduction d'effectifs lors de son quinquennat

Ce rétablissement des heures supplémentaires représente "4.000 équivalents temps plein de plus tout de suite" selon lui alors que les mesures budgétaires annoncées par le gouvernement vont faire que "les renforts en personnel arriveront pour les premiers dans deux ans et pour les derniers dans cinq ans", a-t-il dit.

À écouter aussi

Interrogés sur les réductions d'effectifs effectués pendant son quinquennat, M. Sarkozy a répondu: "c'est faux".

"Tous les syndicats sont d'accord", a-t-il dit alors qu'il a rencontré les syndicats de police mercredi.

C'est une guerre contre notre civilisation

Nicolas Sarkozy

L'UMP avait fait la semaine dernière une douzaine de propositions pour lutter contre le terrorisme, comme la déchéance de nationalité pour les binationaux, ou encore l'application du crime d'indignité nationale à titre de peine complémentaire. M. Sarkozy a de nouveau évoqué cette déchéance de nationalité. Il a aussi évoqué la nécessité de pouvoir poser des "balises" et dit souhaiter que la future loi sur le renseignement soit "la plus efficace possible".

"C'est une guerre contre notre civilisation, notre mode de vie, notre façon de nous habiller, notre façon de penser et notre façon de dire", a-t-il indiqué. Il a dit craindre "que la menace continue pendant longtemps".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/