2 min de lecture Écoutes Sarkozy

Sarkozy mis en examen : l'USM appelle à "faire confiance" aux juges

RÉACTION - Le président de l'Union syndicale des magistrats répond à la droite et à Nicolas Sarkozy, qui accusent les juges d'impartialité dans l'affaire des écoutes de l'ancien président.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Nicolas Sarkozy mis en examen : "Peut-être peut-on quand même faire confiance aux magistrats", dit l'Union syndicale des magistrats Crédit Image : ALAIN JOCARD / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Fanny Bonjean
Fanny Bonjean
Journaliste RTL

Depuis ce mercredi 2 juillet et la mise en examen de Nicolas Sarkozy, l'ancien président et ses proches dénoncent l'impartialité des juges qui instruisent le dossier. 

L'une d'elles, Claire Thépaut, concentre les critiques du fait, entre autres, de son engagement au syndicat de la magistrature, classé à gauche et connu pour son "mur des cons". La défense de Nicolas Sarkozy devrait demander son dessaisissement.

Il est quand même normal, on est payé pour ça, qu'on fasse des investigations

Christophe Régnard, président de l'USM
Partager la citation

Cette mise en cause des magistrats irrite sérieusement Christophe Régnard, président de l'USM, l'union syndicale des magistrats : "Je note que cette affaire, les magistrats ne l'ont pas inventée, argumente-t-il au micro de RTL, jeudi 3 juillet. Comme les autres affaires d'ailleurs. Et à partir du moment où les juges d'instruction ont été saisis, il est quand même normal, on est payé pour ça, qu'on fasse des investigations."

Et d'ajouter : "Peut-être peut-on quand même dans notre pays à un moment ou un autre faire confiance aux magistrats, laisser la justice travailler sereinement".

C'est toujours la théorie du complot, de l'acharnement

Christophe Régnard, président de l'USM
Partager la citation
À lire aussi
Nicolas Sarkozy, le 20 mai 2019 justice
Affaire des "écoutes" : Nicolas Sarkozy va être jugé pour corruption

Le président de l'USM critique "cette logique de faire la justice sur les plateaux télé". Selon lui, certaines déclarations de Nicolas Sarkozy "sont probablement éloignées de la réalité du dossier". "C'est toujours la théorie du complot, de l'acharnement, le calendrier n'est jamais le bon", déclare-t-il.

Christophe Régnard estime que les reproches formulés par l'ancien chef de l'État et ses proches ne servent qu'à "contourner le vrai problème, notamment la qualification qui est retenue", à savoir les chefs d'accusation de corruption active, trafic d'influence actif et recel de violation du secret professionnel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écoutes Sarkozy Justice Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773023014
Sarkozy mis en examen : l'USM appelle à "faire confiance" aux juges
Sarkozy mis en examen : l'USM appelle à "faire confiance" aux juges
RÉACTION - Le président de l'Union syndicale des magistrats répond à la droite et à Nicolas Sarkozy, qui accusent les juges d'impartialité dans l'affaire des écoutes de l'ancien président.
https://www.rtl.fr/actu/politique/sarkozy-mis-en-examen-l-union-syndicale-des-magistrats-appelle-a-faire-confiance-aux-juges-7773023014
2014-07-03 07:01:46
https://cdn-media.rtl.fr/cache/CKVpThvtzNEIaXcgEhaqXA/330v220-2/online/image/2014/0703/7773023163_christophe-regnard-president-de-l-union-syndicale-des-magistrats.jpg