1 min de lecture Écoutes Sarkozy

Sarkozy mis en examen : Juppé appelle à ne pas "vilipender" la justice

Alain Juppé a dit espérer que Nicolas Sarkozy puisse faire valoir son "bon droit" mais appelé à ne pas "vilipender" la justice.

Le maire de Bordeaux Alain Juppé
Le maire de Bordeaux Alain Juppé Crédit : AFP / Jean-Pierre Muller
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Si Nicolas Sarkozy doit pouvoir faire valoir son bon droit, "vilipender" la justice est une mauvaise idée, a déclaré Alain Juppé ce jeudi 3 juillet, réagissant à la mise en examen de l'ancien président de la République

"Nicolas Sarkozy a donné les raisons qui lui font affirmer qu'il est dans son bon droit et je souhaite de tout cœur qu'il puisse faire prévaloir ce bon droit tout au long de l'instruction qui commence maintenant", a déclaré Alain Juppé. 

Le maire de Bordeaux, membre du triumvirat à la tête de l'UMP, a ajouté : "Il y a eu une mise en scène très théâtrale de cette mise en examen. On aurait sans doute pu procéder autrement. Cela dit, vilipender une institution de la République, à savoir l'institution judiciaire, comme le font certains responsables politiques, ne me paraît pas de bonne méthode".

"Quand on est mis en examen, je sais de quoi je parle, on est présumé innocent", a-t-il ajouté.

Sarkozy a déclaré qu'on avait voulu l'humilier

À lire aussi
Nicolas Sarkozy, en juin 2019 Nicolas Sarkozy
Les infos de 12h30 - Procès Sarkozy : qu'est-ce que le pacte de corruption dont il est accusé ?

Nicolas Sarkozy a dénoncé mercredi les pratiques des deux magistrats qui l'ont mis en examen, accusant les juges Patricia Simon et Claire Thépaut d'avoir voulu l'"humilier" en ordonnant son placement en garde à vue plutôt que de le convoquer directement dans leur cabinet. "Devais-je absolument avoir rendez-vous avec les deux dames (...) à 02H00 du matin (...), après 14 heures d'interrogatoire par les policiers ?", a-t-il demandé.

Concernant la possible candidature de l'ex-chef de l'Etat à la présidence de l'UMP, Alain Juppé s'est par ailleurs contenté de répondre : "On verra quelles sont les candidatures qui se déclareront".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écoutes Sarkozy Alain Juppé UMP
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants