3 min de lecture Élysée

Sarkozy-Macron, retour sur une relation entre fascination et méfiance politique

RÉCIT - Dîner, conseils aux ministres... Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron échangent régulièrement. Mais cela n'empêche pas l'ex-président d'émettre des doutes sur la politique menée par l'actuel président.

Emmanuel Macrone t Nicolas Sarkozy, le 14 juillet 2017
Emmanuel Macrone t Nicolas Sarkozy, le 14 juillet 2017 Crédit : Valery HACHE / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Lors de son élection à la tête de la France, tout portait à croire qu'Emmanuel Macron et François Hollande entretiendraient des relations cordiales. Mais au fil des mois, le président de la République a multiplié les reproches et les attaques contre son prédécesseur, déclenchant ainsi une salve de réponses du principal intéressé dans les médias. 

Autre ton et autre ambiance avec Nicolas Sarkozy. Selon Gérald Darmanin, ancien directeur de campagne de l'ex-chef d'État et ministre des Comptes publics d'Emmanuel Macron, il y a "beaucoup de Sarkozy chez Macron, et l'inverse est aussi vrai". Libération rappelle que "jamais élu, encarté nulle part, sans parti structuré, Emmanuel Macron n'avait aucune chance dans le monde politique, selon Nicolas Sarkozy. Pour ce dernier, la conquête du pouvoir commence nécessairement par le contrôle du parti". 

En privé, l'ancien président de la République montre des signes de doute concernant Emmanuel Macron. Selon Le Parisien, il juge que le Président n'a pas "d'emprise" sur le pays. "Il ne s'adresse qu'à la France qui gagne, pas à celle qui perd. Il est déconnecté (...) Ça va très mal finir"

Une pluie de compliments

Malgré leurs méthodes, différentes, le courant passe entre les deux hommes. En mai dernier, quelques jours après l'élection d'Emmanuel Macron, l'ancien président des Républicains serait "bluffé" par le fondateur d'En Marche !, confiait un proche au Journal du Dimanche. Un mois plus tard, celui qui a été président de 2007 à 2012 ne tarit pas de compliment : "Ce type est incroyable ! Il fait un sans-faute. S'il ne commet pas les erreurs que j'ai faites, il va aller très loin, on ne pourra pas l'arrêter (...) Avec l'âge, je suis devenu modeste : Macron, c'est moi en mieux", aurait-il dit devant des proches, comme le raconte Le Canard Enchaîné

À lire aussi
Emmanuel Macron, le 5 janvier 2021 Coronavirus France
Vaccin contre le coronavirus : Emmanuel Macron détaille son plan aux élus

En juillet, nouvel indice de leur bonne entente. "Le jour même de l'hommage rendu à Simone Veil aux Invalides, Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy, avec leurs épouses respectives Brigitte et Carla, ont dîné ensemble à l'Élysée. Les Macron et les Sarkozy étaient tous les quatre autour de la table. Un rendez-vous resté secret qui n'avait pas spécialement vocation à être ébruité", raconte alors Le Figaro

Un dîner qui a scellé leur entente

Depuis ce dîner, les deux hommes ont continué à échanger. Le Parisien raconte la fin de la soirée : "Le 6 juillet, 1 heure du matin, sur le perron de l'Élysée : Emmanuel Macron raccompagne Carla et Nicolas Sarkozy, venus dîner avec lui et Brigitte. Il leur propose de rester encore un peu. Mais il est tard. L'ancien président, casanier et qui prend grand soin de sa santé, est un couche-tôt. Il décline poliment, et glisse à son hôte : 'Un président de la République devrait dormir !'"

Il sait que si un jour ça tangue, il aura besoin de Nicolas, d'une forme de cordée

Un sarkozyste au "Parisien"
Partager la citation

Et si cette relation s'est créée entre Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron, c'est parce que "Nicolas se retrouve un peu dans son tempérament. Macron, c'est l'énergie de Sarkozy avec la tête de Pompidou !", confie au quotidien un vieil ami de l'ancien président. Quant à Emmanuel Macron, "il le (Nicolas Sarkozy, ndlr) gère bien. L'histoire du dîner entre couples début juillet à l'Élysée, c'était quand même bien joué. Nicolas s'est senti flatté", précise "un des grognards de la sarkozye". 

Le Parisien indique que "l'actuel président continue à échanger régulièrement avec son prédécesseur de droite. 'Ils se parlent, Macron l'associe. Il sait que si un jour ça tangue, il aura besoin de Nicolas, d'une forme de cordée', déclare un sarkozyste".

Des conseils distillés auprès des ministres

La relation entre Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron ne s'arrête pas là. "Rusé, le Président a demandé à ses ministres de droite de prendre autant que possible conseil auprès de Nicolas Sarkozy. Gérald Darmanin et Bruno Le Maire prennent donc parfois le chemin de la rue de Miromesnil ou l'appellent. Ils ne sont pas les seuls. Sarkozy a reçu le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb". 

Mais tout ceci laisse Nicolas Sarkozy dubitatif. Il craint "que la politique d'Emmanuel Macron, trop libérale à ses yeux, fasse le lit des populismes et pousse les Français dans la rue. 'Il dit qu'il y a un risque d'éruption politique, que la société est extrêmement violente', rapporte un proche". Dans ses Confidentiels, Pauline de Saint-Rémy raconte que "selon l'un de ses plus proches, Nicolas Sarkozy se dit persuadé qu'Emmanuel Macron finira par basculer complètement à droite, compromettant définitivement les chances des Républicains de revenir au pouvoir".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élysée Nicolas Sarkozy
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants