2 min de lecture Nathalie Kosciusko-Morizet

Sarkozy éclipse NKM lors de son premier grand meeting parisien

Pour sa première sortie en meeting depuis la présidentielle de 2012, Nicolas Sarkozy a volé la vedette à NKM qui tenait pour l'occasion son premier grand rassemblement parisien.

Nicolas Sarkozy, le 10 février 2014.
Nicolas Sarkozy, le 10 février 2014. Crédit : AFP
Jérôme Chapuis
Jérôme Chapuis et La rédaction numérique de RTL

La cohue était à la mesure de la surprise. Dans le public, beaucoup ne savaient pas qu'il viendrait. Pourtant, en assistant au premier grand meeting parisien de Nathalie Kosciusko-Morizet, Nicolas Sarkozy s'est sans doute rappelé quelques souvenirs. Une salle surchauffée, un bain de foule, l'ancien président a donné l'impression de brûler d'envie de se jeter dans l'arène.

Accueilli aux cris des 2.000 militants rassemblés au gymnase Japy, dans le XIe arrondissement, Nicolas Sarkozy s'est assis au premier rang devant l'estrade au terme d"une dizaine de minutes de bousculade.Tous les regards braqués sur lui, on l'a vu sourire et applaudir, à plusieurs reprises. Notamment quand la salle a copieusement sifflé François Hollande ou à l'évocation de Jacques Chirac.

Une stratégie qui ne fait pas l'unanimité

L'ancien chef de l’État a justifié sa venue à l'aune d'une "seule connotation : l'amitié et l'admiration" qu'il éprouve pour Nathalie Kosciusko-Morizet, qui avait été sa porte-parole durant la campagne présidentielle de 2012. "Je suis là par amitié pour Nathalie, porte-parole courageuse le moins que je puisse faire c'est lui rendre sa fidélité". Une amie qui accepte volontiers de se faire voler la vedette. "Cher Nicolas. Je mesure le geste d'amitié que tu nous adresses", lance-t-elle alors qu'elle doit s'épancher sur les volets de son programme consacrés à la propreté et la police municipale à la tribune.

Pour autant, Nicolas Sarkozy assure qu'il ne s'agit pas d'un retour en politique. "Il n'y a qu'une seule connotation, c'est la seule", martèle-t-il à l'envi. Reste que c'est la première fois qu'il apparaît dans un meeting UMP depuis sa défaite au deuxième tour de l'élection présidentielle de 2012. Mais en coulisse, ce geste a fait débat. Des proches de Nicolas Sarkozy estiment qu'il risque de lasser les Français, à force de sorties répétées. D'autant qu'il n'est pas certain que ce coup de pouce soit payant pour les municipales. À Paris, en 2012,il n'avait recueilli que 44% des voix : 4 points de moins que son score national.

À lire aussi
François Bayrou, le 21 juin 2017 gouvernement
Remaniement : quel rôle François Bayrou a-t-il joué ?

Nicolas Sarkozy avait aussi confié qu'il fallait surveiller sa barbe. Que le jour où il se raserait de près, ce serait un signe. Lundi soir, il y avait débat. Disons qu'il était mieux rasé que d'habitude.

>
Nicolas Sarkozy éclipse Nathalie Kosciusko-Morizet lors de son premier grand meeting parisien Crédit Image : RTL | Crédit Média : Jérôme Chapuis | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nathalie Kosciusko-Morizet Nicolas Sarkozy UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants