1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Sarkozy brandit l'épouvantail Bayrou contre Juppé
2 min de lecture

Sarkozy brandit l'épouvantail Bayrou contre Juppé

Selon l'un de ses conseillers, l'ancien chef de l'État devrait prononcer le nom de "Bayrou" au moins 150 fois dans son prochain discours.

Nicolas Sarkozy lors du premier débat de la primaire de la droite, le 13 octobre 2016
Nicolas Sarkozy lors du premier débat de la primaire de la droite, le 13 octobre 2016
Crédit : Martin BUREAU / AFP POOL / AFP
Sarkozy brandit l'épouvantail Bayrou contre Juppé
02:48
Sarkozy brandit l'épouvantail Bayrou contre Juppé
02:36
Pauline De Saint-Rémy

François Hollande n'a pas dit son dernier mot. Le chef de l'État se prépare à trois grands rendez-vous cette semaine : les chiffres du chômage, qui seront communiqués à l'Élysée dès ce lundi et rendus publics mardi 25 octobre. Sa rencontre mercredi avec les représentants des policiers, et puis un rendez-vous très politique. Mercredi, François Hollande rendra hommage à François Mitterrand à l'occasion du centenaire de sa naissance. On a travaillé tout le weekend à l'Élysée sur le discours prononcé par le président de la République qui sera évidemment truffé de messages.

Il reposera sur deux mots clés : la volonté d'abord. Volonté, entre autre, de rester au pouvoir deux septennats de suite. Le choix ensuite. Choix de la construction européenne, par exemple, mais aussi choix d'une politique sociale démocrate "prenant en compte les difficultés et contraintes extérieures", dixit un conseiller de l'Élysée. François Hollande tentera ainsi de se mettre dans les pas du président socialiste réélu. 

Manifestement, il a écouté attentivement Manuel Valls ce weekend. Son entourage fait mine de ne pas s'inquiéter de ce qu'a dit le Premier ministre à Tours, samedi. Mieux, l'Élysée assure avoir décidé "de le prendre au pied de la lettre". Si le Premier ministre veut rassembler, il ne pourra le faire que derrière le président de la République et en aucun cas envisager une candidature. "On pense profondément qu'il sera loyal. Il soutiendra le président", assure un conseiller

L'épouvantail François Bayrou à droite

Les sarkozystes n’en finissent pas d’agiter l’épouvantail François Bayrou pour détourner les électeurs d’Alain Juppé. C’est leur dernière trouvaille et on n’a pas fini dans entendre parler. "À Bordeaux, où Nicolas Sarkozy sera en meeting le 12 novembre prochain, on devrait l’entendre dire 150 fois 'Bayrou, Bayrou, Bayrou'", confie l'un des conseillers de Nicolas Sarkozy. Une obsession qui n’est pas complètement pour déplaire au maire de Pau. Du côté du président du MoDem, on réfléchit à la réponse à la tribune des sarkozystes parue dans le JDD ce weekend.  

À lire aussi

 
À droite toujours, on commence à s’inquiéter de la grève des salariés d’iTélé. Le prochain débat doit avoir lieu dans 10 jours sur deux chaînes d’info, BFM TV et iTélé. Si la grève est reconduite, le président du comité d’organisation, Thierry Solère, a l’intention de demander des garanties à Vincent Bolloré, le patron du groupe. Thierry Solère et certains candidats craignent de voir leur audience baisser. Et les candidats ne manquent pas pour prendre la place de la chaîne d’info.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/