1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Salon de l'Agriculture 2016 : François Hollande inaugurera la 53e édition en pleine crise des éleveurs
3 min de lecture

Salon de l'Agriculture 2016 : François Hollande inaugurera la 53e édition en pleine crise des éleveurs

ÉCLAIRAGE - Le chef de l'État inaugurera la 53e édition de l'événement agricole samedi 27 février Porte de Versailles, à Paris.

François Hollande au Salon de l'agriculture à Paris, le 21 février 2015.
François Hollande au Salon de l'agriculture à Paris, le 21 février 2015.
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Le Salon de l'agriculture s'est rarement ouvert dans une ambiance aussi tendue. Le temps où Jacques Chirac déambulait pendant des heures dans les allées de la Porte de Versailles un verre de vin dans une main, un morceau de fromage de chèvre dans l'autre et le sourire aux lèvres, semble révolu. Comme chaque année depuis 2013, François Hollande inaugurera la 53e édition de l'événement. Il descendra à peine de son avion provenant de Polynésie. Mais l'accueil que réservera les agriculteurs à l'ancien président du département de la Corrèze le 27 février sera sans doute moins chaleureux que celui de Wallis-et-Futuna.

En effet, François Hollande effectuera sa visite dans un contexte politique et social sensible. Il débutera sa visite du Salon de l'agriculture par le stand le plus critique vis-à-vis du chef de l'État : celui des éleveurs. Le Président suivra un protocole bien précis alors que le gouvernement affronte une crise agricole sans précédent depuis l'été 2015. En cause : les cours très bas auxquels sont achetés les productions des éleveurs de porcs et de bovins et les marges trop importantes que s'adjugeraient leurs intermédiaires.

"Nous sommes comme nos vaches : sur la paille"

Depuis le début de l'année, les manifestations se sont enchaînées dans tout le pays : les rues de Chartres (Eure-et-Loir) et d'Arles (Bouches-du-Rhône) ont par exemple été bloquées au début du mois de février. Rennes a été partiellement paralysée deux semaines plus tard. Après l'annonce d'un premier plan d'urgence de 700 millions d'euros pour l'élevage à l'été 2015, le premier ministre, Manuel Valls, a décrété mercredi 17 février à l'Assemblée nationale une baisse de sept points des cotisations sociales de tous les agriculteurs, ainsi qu'une "année blanche sociale" pour tous les agriculteurs ayant dégagé de très faibles revenus en 2015. En échange, le premier ministre a exigé de la Fédération nationale des Syndicats d'exploitants agricoles de "faire cesser les manifestations d'agriculteurs".

Les annonces de l'exécutif n'ont pas calmé les ardeurs des agriculteurs toujours en colère contre la chute des prix de leurs produits. En effet, certains ont décidé d'interpeller les membres du gouvernement... jusqu'à leur domicile. Dans la soirée du 21 février, Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture régulièrement conspué lors de ses interventions, a répondu à une trentaine de membres du Syndicat des jeunes agriculteurs qui ont frappé à la porte de son domicile du Mans avec leurs tracteurs recouverts de banderoles martelant : "Nous sommes comme nos vaches : sur la paille". Le même soir, entre 60 et 80 éleveurs ont aussi tenté de s'approcher du domicile de Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense. Au micro de RTL, le président de la région Bretagne avait proposé ses solutions pour endiguer la crise agricole. Cette fois, la porte est restée close. 

À lire aussi

Véritable enjeu de société, la crise que sont en train de vivre les éleveurs attirera à n'en pas douter toutes les têtes d'affiche de la présidentielle de 2017. Pour l'heure, on n'ignore si une nouvelle annonce pour rassurer les agriculteurs suivra la rencontre matinale entre François Hollande et les éleveurs samedi 27 février. Une seule chose est sûre : les colliers de fleurs manqueront à l'appel.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/