2 min de lecture Vincent Peillon

Rythmes scolaires : menace de grève nationale en décembre

nviron 4.000 communes (sur les 24.000 ayant au moins une école) appliquent la semaine de 4,5 jours dans le primaire à cette rentrée.

Vincent Peillon, le ministre de l'Education, le 6 novembre à la sortie de l'Elysée.
Vincent Peillon, le ministre de l'Education, le 6 novembre à la sortie de l'Elysée. Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le SNUipp-FSU, principal syndicat d'enseignants du primaire, a menacé mercredi 6 novembre d'appeler à une grève nationale début décembre si Vincent Peillon n'ouvre pas rapidement des discussions avec la communauté éducative pour "améliorer" la réforme des rythmes scolaires.

"La tenue d'une table ronde est aujourd'hui une urgence", estime le syndicat dans un communiqué, rappelant qu'il réclame "depuis un an que soient réunis ensemble, et non séparément, les représentants des collectivités locales, des parents et des enseignants pour améliorer cette réforme". Le ministre de l'Éducation nationale "doit répondre. Pour le SNUipp-FSU, la question d'une grève nationale début décembre est d'ores et déjà clairement posée".

"Si cette réforme se révèle être un casse-tête pour les communes, elle concerne aussi les enseignants et les familles qui ont leur mot à dire", fait valoir l'organisation syndicale, à quelques jours du congrès des Maires de France. Devant l'inquiétude des élus face au surcoût généré par la réforme (transport, cantine, organisation des activités périscolaires, recrutement d'animateurs expérimentés...), François Hollande avait annoncé au congrès de 2012 un étalement sur deux ans de la mise en oeuvre de la réforme et un fonds d'amorçage de 250 millions d'euros. L'Assemblée nationale a voté mardi une reconduction d'un an des aides aux communes.

Environ 4.000 communes (sur les 24.000 ayant au moins une école) appliquent la semaine de 4,5 jours dans le primaire à cette rentrée. Deux communes, Boves (Somme) et Crillon (Oise) sont repassées à la semaine de 4 jours. Les autres communes sauteront le pas à la rentrée 2014. Le maire de Janvry (Essonne) a appelé pour sa part "à la désobéissance civile". La demande d'une table ronde "est au coeur des mobilisations" (rassemblements, demandes d'audience avec les directeurs de l'Éducation nationale, grèves...) lancées lundi, dont le point culminant sera un rassemblement national devant le ministère le 20 novembre.

À lire aussi
Vincent Peillon dans le studio de RTL, le 10 janvier 2017 Vincent Peillon
Vincent Peillon sort "Un Chinois à Paris", un polar haletant

Plusieurs départements appellent à une grève soit le 13 novembre, soit le 14 novembre, selon un premier bilan du SNUipp-FSU. Des mobilisations sont prévues ces jours-là, à l'appel de collectifs de parents d'élèves et de plusieurs syndicats représentant les enseignants et autres personnels travaillant dans les écoles (agents territoriaux....).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vincent Peillon Info Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants