1 min de lecture Ségolène Royal

Royal "l'emmerdeuse" : Valls juge la Une de "L'Express" dégradante

Le Premier ministre s'est dit ce mercredi choqué par la Une "dégradante" de "L'Express" qualifiant d'"emmerdeuse" Ségolène Royal.

Manuel Valls et Ségolène Royal, à l'Assemblée nationale, le 8 avril 2014 (Archives).
Manuel Valls et Ségolène Royal, à l'Assemblée nationale, le 8 avril 2014 (Archives). Crédit : AFP / PATRICK KOVARIK
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"Oui ça me choque, je ne suis pas sûr qu'on retrouve cette même Une à l'égard d'un homme, d'un responsable public", a répondu ce mercredi 2 juillet Manuel Valls sur BFM TV/RMC à qui l'on demandait si la couverture de l'hebdomadaire le choquait.

La Une de "L'Express" publiée ce mercredi 2 juillet 2014.
La Une de "L'Express" publiée ce mercredi 2 juillet 2014.

"C'est dégradant. C'est dégradant pour notre vie politique et je veux vous dire combien j'apprécie l'action et la présence de Ségolène Royal à mes côtés", a déclaré le chef du gouvernement, qui avait déjà salué à plusieurs reprises ces derniers jours l'action de la ministre de l'Écologie.

C'est plus facile de démolir que de construire.

Ségolène Royal, ministre de l'Écologie
Partager la citation

"Pourquoi toujours manquer de respect ? A quoi ça sert ? C'est plus facile de démolir que de construire, de travailler, d'essayer d'obtenir des résultats", a commenté pour sa part Ségolène Royal à la sortie du Conseil des ministres. "Il faut être à la tâche. Pourquoi injurier, pourquoi démolir, pourquoi manquer de respect? Ça n'a pas de sens. C'est un manque de respect inutile", a-t-elle ajouté.

Sur Twitter, plusieurs journalistes ont précisé qu'une Une semblable avait été publié par Le Point en novembre 2011. "L'emmerdeur", cette fois-ci, était l'ancien candidat à la présidentielle et président du MoDem, François Bayrou.

"L'Express" répond au Premier ministre

À lire aussi
Ségolène Royal lors des questions au gouvernement, le 3 février 2015, à l'Assemblée. transition énergétique
Transition énergétique : le Parlement adopte définitivement la loi

Une exemple également repris par l'hebdomadaire dans sa réponse au Premier ministre. "Quant à Marianne, la liste des qualificatifs employés à l'égard de Nicolas Sarkozy relègue "L'emmerdeuse" au rang de mot doux...", ajoute l'hebdomadaire.

Et L'Express de poursuivre : "Par ailleurs, il n'est rien de dégradant dans cette appellation, comme l'article intérieur l'établit : cela illustre la pugnacité de Ségolène Royal, sa capacité à s'accrocher, à faire avancer ses dossiers et à créer sans cesse des rapports de force à son avantage."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ségolène Royal Gouvernement Manuel Valls
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7772990016
Royal "l'emmerdeuse" : Valls juge la Une de "L'Express" dégradante
Royal "l'emmerdeuse" : Valls juge la Une de "L'Express" dégradante
Le Premier ministre s'est dit ce mercredi choqué par la Une "dégradante" de "L'Express" qualifiant d'"emmerdeuse" Ségolène Royal.
https://www.rtl.fr/actu/politique/royal-l-emmerdeuse-valls-juge-la-une-de-l-express-degradante-7772990016
2014-07-02 13:41:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Y8oOk8PLn3s5bnnK_hI0-w/330v220-2/online/image/2014/0702/7772990095_000-arp3848315.jpg