3 min de lecture Delphine Batho

Royal - Batho : la guerre ouverte

Lundi, Ségolène Royal s'est déclarée "blessée" par l'attitude de Delphine Batho à son égard. Depuis plusieurs semaines, rien ne va plus entre la présidente de la région Poitou-Charentes et son ancienne protégée.

micro générique
La rédaction numérique de RTL

Avec d'autres, comme Najat Vallaud-Belkacem, Delphine Batho faisait partie des "bébés Royal" propulsés sur le devant de la scène médiatique par l'ancienne candidate à l'élection présidentielle. Mais depuis plusieurs semaines, rien ne semble aller entre l'ex-ministre de l'Écologie et Ségolène Royal

Depuis plusieurs semaines, la présidente de la région Poitou-Charentes envoie des piques à son ancienne protégée. Le désamour remonterait cependant à 2012, lorsque Ségolène Royal a perdu face à Olivier Falorni la législative de La Rochelle alors que, une semaine plus tôt, Delphine Batho gagnait dès le premier tour le siège de député des Deux-Sèvres, l'ancienne circonscription de… Ségolène Royal. "Après son échec, elle a dû se repasser le film et se dire que les choses ne se seraient pas passées comme ça si elle avait été candidate dans son ancienne circonscription", avait expliqué au Figaro un dirigeant socialiste, début juillet. 

Les ministères de l'Industrie et de l'Écologie doivent se bouger et commencer par montrer l'exemple !

Ségolène Royal
Partager la citation

La première salve officielle est venue un peu plus tôt. "La voiture électrique, ça ne se vend pas, malheureusement. Même les administrations ne se sont pas équipées, même le ministère de l'Écologie n'a pas acheté de véhicules électriques. C'est dramatique de ne pas croire à la mutation écologique", avait dénoncé début juin sur France 5 l'ancienne candidate à l'élection présidentielle "Les ministères de l'Industrie et de l'Écologie doivent se bouger et commencer par montrer l'exemple !", avait ajouté Ségolène Royal. 

Ségolène Royal, je pense, souffre après un certain nombre d'échecs difficiles

Delphine Batho
Partager la citation

Un mois plus tard, sur RTL, celle qui était encore ministre de l'Écologie pour quelques heures, avait sèchement répondu. "Honnêtement, j'ai pas voulu répondre pour la raison suivante : Ségolène Royal, je pense, souffre après un certain nombre d'échecs difficiles. La limite de cette souffrance, c'est qu'il ne faut pas que l'individu l'emporte sur le collectif", avait-t-elle dit au micro de Jean-Michel Aphatie. 

>
Delphine Batho : "Le budget 2014 est mauvais" Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : RTL | Date :
À lire aussi
Delphine Batho à l'Assemblée nationale le 28 mars 2018 écologie
Fichage de Monsanto : "Ce sont des méthodes de barbouze", lance Delphine Batho

Le limogeage de Delphine Batho du gouvernement aurait pu rapprocher les deux femmes, mais c'est l'inverse qui s'est produit. L'ancienne ministre avait dénoncé, en conférence de presse le 4 juillet, le "tournant de la rigueur" opéré par le gouvernement. Des propos jugés "tout à fait choquants et scandaleux" par Ségolène Royal trois jours plus tard, dans l'émission BFM Politique. "Si un ministre pense cela en étant au gouvernement, il ne fallait pas y entrer ou il fallait le quitter beaucoup plus rapidement", avait-elle asséné. 

Si un ministre pense cela en étant au gouvernement, il ne fallait pas y entrer ou il fallait le quitter beaucoup plus rapidement

Ségolène Royal
Partager la citation

Le 10 juillet, la vice-présidente de la BPI en remettait une couche. "Il ne faut pas faire porter à d'autres la responsabilité de ses propres limites. Il y a des droits et des devoirs en politique : le respect de ceux qui ont fait confiance, éviter l'arrogance ou l'auto-proclamation comme quoi on a raison sur tout", avait-elle dit sur LCP

J'ai trouvé l'attitude de Delphine Batho extrêmement blessante

Ségolène Royal
Partager la citation

L'ultime attaque - pour l'heure - est venue lundi 22 juillet. Dans Le Courrier de l'Ouest, Ségolène Royal enfonce le clou. "Elle (Delphine Batho) n'a jamais décroché son téléphone, ni répondu aux messages que je lui envoyais. Cette attitude, je l'ai trouvée extrêmement blessante. C'est quand même moi qui lui ai offert une circonscription que j'avais prise à la droite en 1988 et que j'avais durablement installée à gauche", a-t-elle dit. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Delphine Batho Parti socialiste Ségolène Royal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants