1 min de lecture Anne Hidalgo

Roms : pour Anne Hidalgo, Paris ne doit pas devenir "un campement géant"

Comme NKM la semaine dernière, Anne Hidalgo a elle aussi évoqué le dossier des Roms à Paris. La candidate socialiste à la mairie de Paris a voulu faire preuve de fermeté.

La candidate socialiste à la mairie de Paris en 2014, Anne Hidalgo. Ici, au rassemblement de soutien pour les deux journalistes français retenus en Syrie, le 6 septembre 2013.
La candidate socialiste à la mairie de Paris en 2014, Anne Hidalgo. Ici, au rassemblement de soutien pour les deux journalistes français retenus en Syrie, le 6 septembre 2013. Crédit : AFP . PATRICK KOVARIK
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

La sécurité devrait être l'un des grands thèmes des élections municipales, en particulier à Paris si l'on se fie aux dernières déclarations des deux principales têtes de liste que sont Anne Hidalgo (PS) et Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP).

Lundi matin, l'héritière désignée de Bertrand Delanoë a, comme sa principale concurrente la semaine dernière, évoqué le sujet des Roms. "Il y a une délinquance qui pose problème aux Parisiens. Il ne faut pas traiter ce problème de sécurité avec légèreté", a-t-elle dit sur BFM TV, fustigeant les mots de NKM qui, selon elle, "stigmatise une population dans son ensemble".

"Mais qui harcèle qui ? Franchement ? Est-ce que les parisiens ont vraiment le sentiment que les Roms sont harcelés, ou est-ce qu'ils ont le sentiment qu'ils sont harcelés, eux ?" avait déclaré jeudi l'ancienne ministre de l'Écologie.

À lire aussi
Le recteur Jean-Marc Chauvet, la maire de Paris Anne Hidalgo, et le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, le 18 avril à Paris Incendie à Notre-Dame
Notre-Dame : un émouvant hommage aux pompiers devant l’hôtel de Ville

Lutte contre les réseaux

Accusée de laxisme par la droite, Anne Hidalgo a souhaité faire preuve de fermeté. "Évidemment, on ne veut pas que Paris devienne un campement géant", a-t-elle assuré mardi, évoquant la ligne défendue par Manuel Valls sur le sujet et qu'elle soutient. Mais à son sens, "il y a une délinquance dans beaucoup de grandes villes européennes. Beaucoup de jeunes Roms sont pris dans des réseaux. Il faut donc lutter contre ces réseaux à l’échelle européenne. 5 réseaux sont tombés à Paris ces derniers temps", a avancé la candidate socialiste à la mairie de Paris. 

Ne confondons pas les réseaux criminels avec ce problème de pauvreté

Anne Hidalgo
Partager la citation

"Il y a aussi les familles de Roms hors de ces réseaux criminels, ça n'est pas le même phénomène et il se traite différemment. Avec les services sociaux, on propose des hébergements. Mais ne confondons pas les réseaux criminels avec ce problème de pauvreté", a conclu Anne Hidalgo. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Anne Hidalgo Parti socialiste Roms
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7764774618
Roms : pour Anne Hidalgo, Paris ne doit pas devenir "un campement géant"
Roms : pour Anne Hidalgo, Paris ne doit pas devenir "un campement géant"
Comme NKM la semaine dernière, Anne Hidalgo a elle aussi évoqué le dossier des Roms à Paris. La candidate socialiste à la mairie de Paris a voulu faire preuve de fermeté.
https://www.rtl.fr/actu/politique/roms-pour-anne-hidalgo-paris-ne-doit-pas-devenir-un-campement-geant-7764774618
2013-09-24 16:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ly8dTcl1fh3FfYvZGOkG4Q/330v220-2/online/image/2013/0923/7764748073_la-candidate-socialiste-a-la-mairie-de-paris-en-2014-anne-hidalgo-ici-au-rassemblement-de-soutien-pour-les-deux-journalistes-francais-retenus-en-syrie-le-6-septembre-2013.jpg