3 min de lecture Cécile Duflot

Roms : en attaquant Valls, Duflot s'oppose à Hollande

DÉCRYPTAGE - Cécile Duflot a dénoncé, jeudi, les propos de Manuel Valls sur les Roms et en a appelé à François Hollande. Le ministre de l'Intérieur est pourtant sur la même ligne que le chef de l'État sur le sujet.

Cécile Duflot, jeudi, lors des journées parlementaires d'EELV
Cécile Duflot, jeudi, lors des journées parlementaires d'EELV Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Sylvain Chazot et Yaël Goosz

La parenthèse ouverte mercredi avec les bons chiffres du chômage et poursuivie à Florange où, malgré quelques sifflets, le président a convaincu la plupart des syndicalistes, s'est donc achevée à Angers. Jeudi, à l'occasion des journées parlementaires d'Europe Écologie-Les Verts, Cécile Duflot a ouvertement attaqué Manuel Valls sur le dossier des Roms.

Quand on dit ça, on est au-delà de ce qui met en danger le pacte républicain

Cécile Duflot
Partager la citation

"J'en ai ras-le bol qu'on déguise des discussions de fond en couac gouvernemental. On ne peut pas considérer qu'il y a des catégories de population dont l'origine justifierait qu'elles ne veulent pas s'intégrer, a déclaré la ministre du Logement. (…) Quand on dit ça, on est au-delà de ce qui met en danger le pacte républicain."

Et Cécile Duflot d'en appeler à "la responsabilité du président de la République". "Il a été élu pour réparer des blessures qui ont été douloureuses pour notre pays", a-t-elle jugé.   

>
Cécile Duflot en appelle à "la responsabilité du président" Crédit Média : Vincent DEROSIER | Durée : | Date :

C'est en Meurthe-et-Moselle, en pleine visite d'usines, que François Hollande a eu vent des propos de sa ministre. L'embarras a gagné les conseillers du chef de l'État. "La journée s'est bien passée. On ne va pas gâcher Florange !", a voulu évacuer d'emblée le secrétaire général de l'Élysée, Pierre-René Lemas.

Hollande et Ayrault évoquent la circulaire de 2012 signée par Valls et Duflot

À lire aussi
Cécile Duflot, le 1er juin 2017 Cécile Duflot
"Le témoignage de Cécile Duflot va au-delà du seul Denis Baupin", selon Alba Ventura

François Hollande a finalement réagi. "Je ne suis pas là pour commenter les phrases des uns et des autres", a coupé le chef de l'État, estimant que, ce qu'il a à dire sur les Roms, sa porte-parole l'a déjà formulé mercredi. "Fermeté et humanité", comme l'a résumé Najat Vallaud-Belkacem. Point.

Et le président de renvoyer à la circulaire de 2012, cette même circulaire, signée par Cécile Duflot et Manuel Valls, que Jean-Marc Ayrault,  invité aux journées parlementaires d'EELV, a évoqué jeudi. "Il y a tout dedans, y compris la fermeté, y compris le respect du droit mais aussi tout le travail d'intégration et d'accompagnement social", a dit le Premier ministre. 

La journée s'est bien passée. On ne va pas gâcher Florange !

Pierre-René Lemas, secrétaire général de l'Élysée
Partager la citation

François Hollande a implicitement soutenu Manuel Valls. Pour le président, le ministre de l'Intérieur n'alimente pas l'extrême droite. "Non. Ici, à Florange, elle ne prospère pas sur la question des Roms mais sur la colère, la résignation face au chômage", a-t-il estimé 

Plus d'expulsion de Roms sous Hollande que sous Sarkozy

Jeudi matin, avant de prendre la route de Florange, le chef de l'État avait même repris, quasiment  mot pour mot, les déclarations de Manuel Valls. "La majorité des Roms a vocation à être raccompagnée dans son pays d’origine. Seule une minorité cherche à s’intégrer", avait déclaré le président en petit comité, d'après Europe 1. La ligne de Manuel Valls est donc celle de François Hollande. Et Cécile Duflot, en attaquant son collègue, s'en prend finalement -- sciemment ou non -- au chef de l'État.

Selon Amnesty international, le nombre des expulsions de Roms a augmenté sous la présidence socialiste. Plus de 9.000 Roms avaient été expulsés en 2010, selon le ministère de l'Intérieur. "Des records ont été atteints pour l'année 2012 et l'été 2013" d'après l'organisation, qui cite des chiffres de la Ligue des droits de l'homme et de l'European Roma Rights Center. "En 2012, 11.982 migrants roms ont été chassés des squats et bidonvilles", a noté Amnesty. Ils étaient 10.174 au premier semestre 2013. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cécile Duflot EELV François Hollande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants