1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Robert Ménard ne digère pas les changements apportés à la poupée Barbie
1 min de lecture

Robert Ménard ne digère pas les changements apportés à la poupée Barbie

Le maire extrême-droite de Béziers s'est montré très conservateur et provocateur sur les réseaux sociaux concernant les futurs changements qui seront apportés aux prochaines poupées Barbie.

La présentation de la collection Barbie 2003, le 17 Juillet 2003
La présentation de la collection Barbie 2003, le 17 Juillet 2003
Crédit : VANINA LUCCHESI / AFP
James Abbott
James Abbott

Le fabricant de jouets Mattel a annoncé jeudi 28 janvier qu'il allait effectuer quelques modifications sur son produit phare : la poupée Barbie. Commercialisée depuis les années 60, elle sera notamment représentée avec plusieurs teints de peaux différents, et va prendre quelques kilos dans sa prochaine version. Une annonce trop bouleversante pour Robert Ménard, maire de Béziers (Hérault).

L'ancien dirigeant de Reporters sans frontières, aujourd'hui apparenté au Rassemblement bleu marine (extrême-droite), ne digère pas que pour la première fois en 56 ans, Mattel change les mensurations stéréotypées de sa poupée. "Barbie sera désormais grosse et de toutes les couleurs... À quand une Barbie transgenre ?", a-t-il lancé avec provocation sur Twitter vendredi 29 janvier.

L'intention de la marque américaine était pourtant de diffuser une image plus proche de la réalité. "Nous pensons que nous avons la responsabilité envers les filles et les parents de refléter une vue plus large de la beauté", avait fait valoir Evelyn Mazzocco, vice-présidente et manager générale de la marque Barbie, qui veut se relancer après des ventes à la baisse.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/