1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Robert Ménard évoque le "grand remplacement" dans des tweets
1 min de lecture

Robert Ménard évoque le "grand remplacement" dans des tweets

Le maire de Béziers a voulu prouver sur Twitter qu'une comparaison entre des photos de classe d'aujourd'hui et des années 70 mettait en évidence l'existence du "grand remplacement", théorie controversée de l'extrême droite.

Robert Ménard le 18 mai 2015, à Toulouse.
Robert Ménard le 18 mai 2015, à Toulouse.
Crédit : REMY GABALDA / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon

Robert Ménard croit dur comme fer au grand remplacement. Si chère à certaines voix de l'extrême droite et qualifiée de conspirationniste par ses détracteurs, cette théorie controversée introduite par l'écrivain Renaud Camus évoque une substitution de la population "de souche" par des étrangers non-européens. Et pour le maire de Béziers, ce processus est déjà en marche en France.

Dans un tweet publié lundi 3 octobre, Robert Ménard a diffusé une vieille photo de classe datant de l'année scolaire 1972-1973 et invité les internautes à la comparer "avec une photo d'aujourd'hui". Selon lui, le résultat d'une telle démarche prouverait à montrer que le grand remplacement est "incontestable". "La photo de classe, c'est le moyen le plus simple, le plus frappant, de vérifier que l'invasion migratoire n'est pas un fantasme", a ajouté l'élu dans un autre message.

Adepte des sailles polémiques sur l'immigration et les questions identitaires, Robert Ménard a déjà évoqué le grand remplacement par le passé. Le 1er septembre dernier, il avait déjà utilisé l'analogie de la photo de classe comme "preuve la plus éclatante" de son idéologie. Le 1er octobre, il avait tweeté le message suivant avec le hashtag #GrandRemplacement : "Aujourd'hui, il ne faut plus parler d'immigration, mais de colonisation de peuplement. C'est la tragique réalité".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/