1 min de lecture Politique

Robert Ménard associe "les islamistes" et "nos banlieues"

Sur Twitter, le maire de Béziers a évoqué la fin des combats contre les jihadistes à Mossoul, tout en exhortant le pouvoir à "continuer jusque dans nos banlieues".

Robert Ménard lors d'un meeting de campagne à Nîmes le 2 décembre.
Robert Ménard lors d'un meeting de campagne à Nîmes le 2 décembre.
Océane Blanchard
Océane Blanchard

Éternel habitué des provocations et des déclarations polémiques, le maire de Béziers Robert Ménard s'est fendu d'un tweet dimanche 9 Juillet qui a provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Avec une référence à la reprise par le pouvoir irakien de la ville de Mossoul contre Daesh, Robert Ménard fait le lien entre "les islamistes" et "les banlieues". Pour l'ancien président de Reporter Sans Frontières, après "la victoire sur les islamistes à Mossoul, il faut continuer dans nos banlieues".

Mossoul, la deuxième ville d'Irak, a été reprise à l'organisation terroriste de l'État islamique après une bataille de neuf mois.

Déjà condamné en Avril 2017 à 2.000 euros d'amende pour "provocation à la haine et la discrimination" suite à une déclaration sur le nombre d'enfants musulmans à Béziers, Robert Ménard n'en est pas à son coup d'essai concernant les sorties sur l'islam et les théories identitaires. Dans ce tweet du 1er Septembre 2016, le maire de Béziers évoquait notamment la théorie très controversée du "grand remplacement", selon laquelle les étrangers non européens remplaceraient la population "de souche". 
En décembre 2016, c'était le projet d'un référendum prévoyant la consultation des bitterois sur l'immigration qui avait été suspendu par le tribunal administratif de Montpellier. Robert Ménard voulait soumettre aux habitants la question "Approuvez-vous l'installation de nouveaux migrants, imposée par l'État, sans consultation du conseil municipal ?", jugée non conforme au code des collectivités. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Twitter Banlieues
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants