2 min de lecture Paris

"Rien n'est prévu pour compenser" la fermeture des voies sur berge, selon Éric Berdoati

REPLAY / INVITÉ - Le maire LR de Saint-Cloud est opposé au projet d'Anne Hidalgo. Il craint que cela n'engorge les autres voies de circulation dans et autour de Paris.

RTL Petit Matin - Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
"Rien n'est prévu pour compenser" la fermeture des voies sur berge, selon Éric Berdoati Crédit Image : DOMINIQUE FAGET / AFP | Crédit Média : Stéphane Carpentier | Durée : | Date : La page de l'émission
Stéphane Carpentier
Stéphane Carpentier

Éric Berdoati, le maire Les Républicains de Saint-Cloud ne veut pas de la fermeture des voies sur berge parisiennes. Pour lui, comme pour d'autres élus LR de banlieue, cette mesure souhaitée par Anne Hidalgo risque d'entraîner un encombrement des voies de circulations annexes. 

Comme il le rappelle, les voies sur berges "ont été créées pour désengorger les rues de la capitale et ont permis aux banlieusards que nous sommes, et notamment ceux du 92 et du 94, deux départements à l'ouest et à l'est, de pouvoir accéder à la capitale, traverser la capitale, dans des conditions de circulations plus optimums qu'on le fait dans toutes les rues des villes de France." Si elles fermaient, cela pénaliserait donc les millions d'automobilistes franciliens qui les empruntent chaque jour. En conséquence, "vous allez retrouver le même nombre de véhicules qui va se concentrer sur les rues habituelles de la capitale et toutes les rues que nous avons dans nos villages qui vont être totalement saturées."

Les élus LR prêts à porter l'affaire devant la justice

Selon Éric Berdoati, fermer les plus de 3 km de route le long de la Seine va considérablement allonger le trajet des travailleurs. "Au minimum vous allez augmenter votre trajet de plus de 20 minutes au moins, ça va dépendre de là où vous allez, mais c'est colossal", explique l'élu qui rappelle qu'une expérience a déjà été effectuée de l'autre côté de la Seine, sur moins d'un kilomètre et "on a déjà perdu un petit peu plus de 15 minutes".

Au-delà de cet aspect, ce qui dérange l'élu LR dans ce dossier c'est "que vous ne pouvez pas décider quelque chose sans avoir préalablement pris des mesures correctives qui permettent d'avoir de la substitution et, aujourd'hui, on nous dit  : 'On va fermer les voies de transport', mais rien n'est prévu pour compenser cette fermeture. Ni les solutions de transports en commun ni les itinéraires différents." Voilà pourquoi, comme d'autres maires de droite autour de Paris, Éric Berdoati compte signer la pétition lancée par 40 millions d'automobilistes pour protester contre la fermeture des voies sur berge. "Je pense qu'on va signer cette pétition et quand le conseil de Paris aura délibéré, je pense qu'on attaquera cette délibération", prévient-il en soulignant que "l'enquête publique a émis un avis défavorable", sur cette fermeture.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Circulation Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784818228
"Rien n'est prévu pour compenser" la fermeture des voies sur berge, selon Éric Berdoati
"Rien n'est prévu pour compenser" la fermeture des voies sur berge, selon Éric Berdoati
REPLAY / INVITÉ - Le maire LR de Saint-Cloud est opposé au projet d'Anne Hidalgo. Il craint que cela n'engorge les autres voies de circulation dans et autour de Paris.
https://www.rtl.fr/actu/politique/rien-n-est-prevu-pour-compenser-la-fermeture-des-voies-sur-berge-selon-eric-berdoati-7784818228
2016-09-12 07:04:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/9lGHc0AgbE9V0E2_wYhTNQ/330v220-2/online/image/2016/0912/7784818309_eric-berdoati-maire-lr-de-saint-cloud.jpg