1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Ferrand sur RTL se dit favorable aux contrôles de migrants en centres d'hébergement
1 min de lecture

Ferrand sur RTL se dit favorable aux contrôles de migrants en centres d'hébergement

LE GRAND JURY - "Il ne s'agit à aucun moment de policiers", assure le député du Finistère, qui défend les visites de ces centres par des fonctionnaires du ministères de l'Intérieur.

Richard Ferrand était l'invité du "Grand Jury" dimanche 17 décembre 2017
Richard Ferrand était l'invité du "Grand Jury" dimanche 17 décembre 2017
Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS
Richard Ferrand était l'invité du "Grand Jury RTL Le Figaro LCI" dimanche 17 décembre
00:52:41
Richard Ferrand, invité du Grand Jury du 17 décembre 2017
00:52:54
micros
La rédaction numérique de RTL

Ce serait une première. Gérard Collomb veut permettre à certains fonctionnaires de pénétrer les centres d'hébergement pour faire un contrôle des migrants. Ce projet a été annoncé par le ministre de l'Intérieur vendredi 8 décembre, face à des associations indignées. Richard Ferrand, chef de file des députés de La République En Marche à l'Assemblée nationale, n'y voit pour sa part aucun inconvénient.

"Il ne s'agit à aucun moment de policiers ou de personnes qui pourraient prendre des mesures répressives", argue le député du Finistère, invité du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI ce dimanche 17 décembre.

"Il s'agit d'avoir des équipes avancées de fonctionnaires qui peuvent aller dans des lieux d'hébergement pour examiner la situation administrative des gens qui y sont hébergés - en clair, pour savoir qui relève du droit d'asile, qui est dans une situation d'attente de régularisation ou pas - de ses titres, etc, poursuit-il. Il s'agit de savoir qui est là, et dans quelle situation pour que leur situation soit traitée. C'est quelque chose qui ne remet pas en cause notre droit".

Il nous faut mieux accueillir et mieux intégrer pour faire mieux vivre le droit d'asile.

Richard Ferrand, député (REM) du Finistère

Le projet de loi asile était attendu ces derniers jours mais a été repoussé. Au sein de La République En Marche, des députés expriment des réticences à l'égard d'un texte répressif comme l'affirme un article du Journal du Dimanche. "Ces espèces de papiers (…) n'ont aucune valeur", lance Richard Ferrand. 

À lire aussi

"L'orientation générale, c'est de dire qu'il nous faut mieux accueillir et mieux intégrer pour faire mieux vivre le droit d'asile lorsque que la France, fidèle à sa tradition, accueille des personnes qui fuient la guerre ou des régimes qui pourraient les mettre en danger de vie ou de mort, argue le député du Finistère. Nous avons un droit d'asile équilibré, généreux et conforme à notre tradition".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/