1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Richard Ferrand : "Ce qui ne tue pas renforce"
1 min de lecture

Richard Ferrand : "Ce qui ne tue pas renforce"

Le député du Finistère a été mis hors de cause dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne. La justice a notamment invoqué la prescription.

Richard Ferrand dans la cour de l'Élysée le 31 mai 2017.
Richard Ferrand dans la cour de l'Élysée le 31 mai 2017.
Crédit : CHAMUSSY/SIPA
Richard Ferrand : "Ce qui ne tue pas renforce"
03:59
Vincent Serrano & Clarisse Martin

Depuis quatre mois, Richard Ferrand se faisait discret. Nommé ministre de la Cohésion des Territoires au début du quinquennat d'Emmanuel Macron, il avait finalement quitté le gouvernement à la faveur du remaniement post-législatives, se consacrant à son siège de député du Finistère. Entre les deux événements, Le Canard Enchaîné avait fait des révélations. Une enquête est ouverte, l'homme politique est soupçonné de prise illégale d'intérêt et de favoritisme pour des faits remontant à 2011, lorsqu'il était à la tête des Mutuelles de Bretagne. Vendredi 13 octobre, l'enquête a finalement été classée sans suite par la justice.

"Je n'ai rien commis d'illégal ou d'immoral, déclare Richard Ferrand au micro de RTL. Passer pour un homme malhonnête ou insincère, c'est extrêmement douloureux". Le député, élu chef de file des parlementaires La République en Marche (REM) à l'Assemblée nationale se félicite d'avoir toujours reçu l'appui d'Emmanuel Macron et des députés de la majorité. "Ce qui ne tue pas renforce", professe le parlementaire, qui n'est guère disert sur son avenir politique. 

Éphémère ministre, il demeure évasif quant à un éventuel retour au gouvernement. "Je ne fais pas de la politique pour avoir une place, je fais de la politique pour faire réussir notre pays. C'est pour ça que j'ai été le premier des marcheurs", élude-t-il.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/