1 min de lecture Thomas Thévenoud

Retour de Thévenoud à l'Assemblée : "pas glorieux" juge la presse

La presse s'insurge après l'annonce du maintien de Thomas Thévenoud comme député de Saône-et-Loire.

Thomas Thévenoud à l'Élysée, le 27 août.
Thomas Thévenoud à l'Élysée, le 27 août. Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Revoir à l'Assemblée l'ex-secrétaire d'Etat Thomas Thévenoud, renvoyé du gouvernement en raison de déboires fiscaux, exaspère la presse ce mardi pour qui ce retour n'est vraiment "pas glorieux". L'éphémère secrétaire d'Etat au Commerce extérieur a annoncé ce lundi soir qu'il démissionnait du PS mais qu'il entendait rester député de Saône-et-Loire. Il devrait rejoindre les non inscrits.

Une insulte à tous les contribuables

Nicolas Beytout dans "L'Opinion"
Partager la citation

"Bien sûr, Thomas Thévenoud n'a pas, pour ce qu'on en sait, le même degré de culpabilité ni d'indignité que Jérôme Cahuzac. Mais ce qu'il représente est ravageur, et la seule perspective de le voir revenir maintenant sur les bancs de l'Assemblée nationale semble une insulte à tous les contribuables en règle avec leur percepteur", commente Nicolas Beytout dans L'Opinion.

Des conséquences ravageuses

Olivier Pirot dans La Nouvelle République du Centre Ouest parle d'une "sanction ferme mais symbolique" de la part du PS, "histoire de ne pas trop perdre la face... mais de sauver du bout des doigts sa majorité" absolue qui ne tient qu'à une voix (290 PS pour une majorité de 289). "Pas glorieux tout ça."

À lire aussi
Thomas Thévenoud à l'Assemblée nationale, le 1er avril 2016. Thomas Thévenoud
Fraude fiscale : Thomas Thévenoud obtient la saisine du Conseil constitutionnel

Les conséquences seront ravageuses, assurent les éditorialistes. "Le retour au Parlement de ce contribuable 'étourdi' ajoute(ra) à un antiparlementarisme croissant. Que l'on puisse ergoter sur de tels faits est proprement révoltant", assène Jacques Camus (La Montagne/Centre France).

C'est le Front national qui ramasse la mise

Patrice Chabanet dans "Le Journal de la Haute-Marne"
Partager la citation

"L'impardonnable comportement de Thomas Thévenoud, contraint à la démission, et le supposé mépris des pauvres suggéré par Valérie Trierweiler, achèvent d'enfoncer le président" François Hollande, affirme Michel Urvoy dans Ouest France. "Entre les fausses factures de Bygmalion validées par la direction de l'UMP et les 'oublis' fiscaux de Thévenoud, c'est le Front national qui ramasse la mise", prévient Patrice Chabanet dans Le Journal de la Haute-Marne." "Dans le très mauvais climat politique actuel, mieux vaut perdre un siège que son honneur et son âme", professe-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Thomas Thévenoud Assemblée nationale Médias
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7774196729
Retour de Thévenoud à l'Assemblée : "pas glorieux" juge la presse
Retour de Thévenoud à l'Assemblée : "pas glorieux" juge la presse
La presse s'insurge après l'annonce du maintien de Thomas Thévenoud comme député de Saône-et-Loire.
https://www.rtl.fr/actu/politique/retour-de-thevenoud-a-l-assemblee-pas-glorieux-juge-la-presse-7774196729
2014-09-09 04:55:54
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-YXCz7D4uWPRupYLYL7PnA/330v220-2/online/image/2014/0908/7774173276_thomas-thevenoud-a-l-elysee-le-27-aout.jpg