4 min de lecture Législatives 2017

Résultats législatives 2017 : Hamon, Mennucci, Filippetti... Ils ont été éliminés dès le premier tour

Ces anciens ministres ou responsables de parti ont été éliminés dès le premier tour des élections législatives.

Cambadélis, Filippetti et Mennucci éliminés au premier tour des légilsatives
Cambadélis, Filippetti et Mennucci éliminés au premier tour des légilsatives Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP ; BERTRAND GUAY / AFP ; BORIS HORVAT / AFP
Arièle Bonte
Arièle Bonte
et AFP

Les cartes de la géographie politique en France se redessinent après les résultats du premier tour des élections législatives, ce dimanche 11 juin. Alors que le taux de participation a atteint un taux historiquement bas, que le parti de La République en Marche confirme son écrasante majorité, d'autres mouvements politique se voient désavoués par les électeurs français.

Anciens ministres et responsables de parti ont annoncé leur défaite dès le premier tour à quelques heures de la fermeture des bureaux de vote, ce dimanche 11 juin.

Découvrez les scores près de chez vous, circonscription par circonscription, grâce à notre moteur de recherche de résultats.

Nicolas Bay : le responsable de la campagne législative du Front National a été éliminé à vingt voix près, à l'issue du premier tour de l'élection législative dans la 6e circonscription de Seine-Maritime, selon les résultats définitifs. Avec 22,78% des suffrages, Nicolas Bay est arrivé en 3e position derrière le candidat de la République en marche Philippe Dufour (26,87%) et celui du PCF Sébastien Jumel (22,82%). Seules vingt voix séparent Jumel et Bay. La députée sortante, Marie Le Vern (PS), a obtenu 9,56%.

À lire aussi
Des bulletins de vote dans une urne. Guyane
Législative partielle en Guyane : le candidat REM devance son adversaire LFI

Jean-Christophe Cambadélis : le patron du PS a été éliminé dès le premier tour dans la 16ème circonscription de Paris, qui l'opposait à Mounir Mahjoubi, en charge du numérique au gouvernement.

Selon des résultats encore provisoires, Jean-Christophe Cambadélis ne se classerait qu'en quatrième position avec moins de 10% des voix, très loin derrière le secrétaire d'État chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi (La République en marche), largement en tête avec environ 37%, et la candidate de La France insoumise, Sarah Legrain (environ 20%), tous deux qualifiés pour le second tour.

Emmanuelle Cosse (EELV) a annoncé son élimination au 1er tour dans la 3e circonscription de Seine-Saint-Denis. La conseillère régionale d'Ile-de-France a appelé les électeurs à se mobiliser au second tour "pour défendre les valeurs de la gauche et de l'écologie", pour qu'elles ne soient pas "absentes de la représentation nationale" et "au-delà des étiquettes, à prendre en compte la qualité des candidats qu'ils souhaitent envoyer à l'Assemblée nationale".

Franck De Lapersonne : acteur, metteur en scène et soutient de Marine Le Pen se présentait aux élections législatives de la 1ère circonscription de la Somme. Il a été éliminé dès le premier tour avec 15,94% des suffrages. C'est Françoit Ruffin (La France Insoumise) et Nicolas Dumont (La République en Marche) qui se sont qualifiés pour le second tour.

Cécile Duflot, ancienne ministre du Logement et de l'Égalité des territoires, députée sortante dans la 6e circonscription de Paris (sous l'étiquette d'Europe écologie-Les Verts), a été éliminée au premier tour. Elle appelle à "construire une force nouvelle". 

Matthias Fekl : l'ancien ministre de l'Intérieur (PS) a été éliminé au premier tour de l'élection législative dans la deuxième circonscription de Lot-et-Garonne, selon les résultats définitifs. Le candidat socialiste est arrivé troisième, derrière celui de la République en marche Alexandre Freschi (28,39%) et la représentante du Front national Hélène Laporte (20,32%). L'ancien ministre rassemble 17,00% des suffrages exprimés mais, du fait de l'abstention, échoue nettement en dessous des 12,5% des inscrits.

Aurélie Filippetti : l'ancienne ministre de la culture et de la communication de François Hollande ne sera pas présente au second tour dans la 1ère circonscription de la Moselle. "C'est la gauche qui disparaît de l'Assemblée nationale", a-t-elle confié à l'annonce de sa défaite.

"C'est évidemment une grande déception mais c'est difficile de résister contre une vague", a-t-elle lancé sur France 2, en estimant que "quand la gauche n'assume plus ses valeurs de gauche, elle est battue". 

"Une page se tourne" pour Élisabeth Guigou. La députée PS depuis 15 ans et ancienne ministre de l'Emploi et de la Solidarité a été éliminée au premier tour de la 6e circonscription de Seine-Saint-Denis.

Benoît Hamon : le député des Yvelines et candidat à sa réélection dans la 11e circonscription des Yvelines sous l'étiquette PS, a été éliminé. "Ce soir les électeurs de la 11e (circonscription) du 78 ont choisi de ne pas me renouveler leur confiance", a tweeté l'ancien candidat à la présidence de la République.

Selon les résultats postés, M. Hamon arrive en troisième position avec 22,61% des voix, derrière la candidate REM, Nadia Hai (33,01%), et Jean-Michel Fourgous (LR, 22,85% des voix). "Il est derrière à 80 voix", a affirmé à l'AFP l'entourage du candidat dans cette circonscription des Yvelines, où Benoît Hamon était arrivé quatrième au premier tour de l'élection présidentielle en avril. 

Patrick Mennucci : le candidat PS sortant à Marseille a annoncé son élimination dès le premier tour, où il affrontait notamment le chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, regrettant que son bilan n'ait pas "pu résister aux dynamiques politiques auxquelles [il devait] faire face. À l'heure où je vous parle, sans appel, je ne suis pas qualifié pour le second tour des élections législatives dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône", a déclaré sur TF1 Patrick Mennucci, expliquant que le lien qu'il avait "tissé avec les électeurs de [sa] circonscription n'était sans doute pas suffisamment fort pour résister à la recomposition politique actuelle".

Henri Guaino : le député sortant, candidat dissident Les Républicains dans la 2e circonscription de Paris, a été largement battu. Il n'a obtenu que 4,51% des suffrages. L'ex-conseiller spécial de Nicolas Sarkozy a affirmé, au soir de son élimination sur le plateau de BFMTV, être "allé au bout du bout de [ses] engagements politiques" et avoir décidé d'arrêter la politique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Législatives 2017 Politique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants