3 min de lecture Législatives 2017

Législatives 2017 : "En s'abstenant de voter, les électeurs ont laissé gagner REM"

ÉDITO - Alba Ventura nous livre les leçons du premier tour des élections législatives, marqué par le raz-de-marée La République En Marche.

Micro générique Switch 245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Législatives 2017 : "En s'abstenant de voter, les électeurs ont laissé gagner REM" Crédit Image : AFP / Pascal Pavani | Crédit Média : RTLNet | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Si le premier tour des législatives a été marqué par une déferlante Macron, dimanche 11 juin, le scrutin a été terni par une abstention record (51,29%). Comment a-t-on pu en arriver là ? Sans doute il y a une forme de lassitude qui s'est exprimée : les électeurs ont été beaucoup sollicités ces derniers mois. Il y avait aussi l'idée que les jeux étaient faits. Mais au-delà de cela, les Français ne se sont pas déplacés parce qu'ils n'ont pas voulu venir au secours de la vieille politique. On a écouté attentivement ce que disaient les différents leaders politiques dimanche soir : tous s'offusquaient devant ce score record de l'abstention. Mais ce n'était pas de leur faute !

Pour François Baroin, "cette abstention jamais vue depuis 1958 est le reflet des fractures de la société française". Pour Jean-Christophe Cambadélis, "cette abstention est le signe d'une immense fatigue démocratique (...)le brouillage des clivages et les promesses de renouvellement n'ont pas su endiguer ce désengagement civique". Pas le début d'une autocritique ! Pourtant cette abstention record, c'est la sanction des partis politiques qui, depuis plus de vingt ans ans, n'ont rien proposé, n'ont plus d'idées et plus de discours.

C'est la faiblesse des opposants à Emmanuel Macron qui a conduit à cette abstention. D'une certaine manière, les Français ont utilisé La République En Marche pour combler le vide politique laissé par les autres partis. On pourrait presque dire qu'en s'abstenant de voter, les électeurs ont laissé gagner La République En Marche. C'était leur manière de répondre à la faillite des partis.

Belles images

Plus qu'une vague, c'est un raz-de-marée Macron. Il faudra voir, bien sûr, si cela se confirme au second tour. En attendant, c'est l'exploit d'un homme et d'un parti qui n'existait pas il y a un an et demi. On va enfoncer quelques portes ouvertes, mais souvenez-vous : Macron devait être la bulle de savon qui allait exploser, on lui prédisait le plus grand mal à former un gouvernement, on lui disait qu'il n'aurait jamais de majorité.

À lire aussi
Des bulletins de vote dans une urne. Guyane
Législative partielle en Guyane : le candidat REM devance son adversaire LFI

Et puis ses premiers pas de président ont été salués. À tel point qu'il est passé entre les gouttes de l'affaire Ferrand, de la réforme du Code du travail, de la polémique sur les Comoriens, de l'état d'urgence dans le droit commun. Rien ni personne n'a pu se mettre en travers de la dynamique REM. La stratégie Macron a payé. Un premier ministre de droite, des candidats de droite comme de gauche épargnés par des concurrences En Marche : tout cela a conduit à dynamiter les partis traditionnels. Le PS s'est retrouvé sous les eaux avec des Hamon et Cambadélis décimés. La droite est à marée basse. Ni Marine le Pen, ni Jean-Luc Mélenchon n'ont réussi à incarner l'opposition.

Pour autant, Emmanuel Macron peut-il crier victoire ? Quand un électeur sur deux ne s'est pas déplacé pour aller voter, on ne voit pas comment l'on peut se réjouir. Emmanuel Macron n'a réuni sur son nom qu'un petit tiers des voix. C'est à la fois beaucoup pour un nouveau parti, mais ce n'est pas le signe que le macronisme a diffusé partout. Disons qu'il a réussi à tricoter de belles images et à donner l'impression d'un appel d'air dans la vie politique. Mais les électeurs ne lui ont pas donné un chèque en blanc. Parce qu'au-delà de ce chamboule-tout, ils attendent des résultats.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Législatives 2017 La République En Marche Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants