1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Résultats élections régionales 2015 : "La gauche est le dernier rempart contre l'extrême-droite", estime Jean-Christophe Cambadélis
3 min de lecture

Résultats élections régionales 2015 : "La gauche est le dernier rempart contre l'extrême-droite", estime Jean-Christophe Cambadélis

REPLAY - Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, appelle à l'union de la gauche et annonce le rassemblement républicain à la droite dans deux régions, pour contrer le Front national.

Jean-Christophe Cambadélis appelle à l'union de la gauche
Jean-Christophe Cambadélis appelle à l'union de la gauche
Crédit : MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, appelle à un "barrage républicain" en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en PACA
05:37
Morgane Giuliani
Morgane Giuliani

Le premier tour des élections régionales 2015 a vu une ascension fulgurante du Front national, qui se retrouve en tête dans six régions, dimanche 6 décembre. Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, en appelle à l'union de toutes les gauches, et annonce le retrait de la liste du Parti socialiste dans les régions Provence-Alpes-Côte-d'Azur et Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Appel à l'union des gauches

"Le Front national nationalise son implantation, il est en tête dans de nombreux départements, constate Jean-Christophe Cambadélis, qui s'est exprimé depuis le siège du Parti socialiste, rue de Solférino. Ce soir, le parti de l'extrême-droite menace de nombreuses régions. Le Parti socialiste et la gauche seront présents là où le total gauche permet de l'emporter et ainsi de barrer la route au Front national."

"Le Parti socialiste décide ce soir d'appeler l'union des forces de gauches et des écologistes, de tous les progressistes, de tous les humanistes, partout en France, pour défendre les acquis de la gauche dans les régions, pour ouvrir de nouveaux chantiers de justice sociale, pour défendre la République et ses valeurs du vivre-ensemble, dans la concorde civique et la sécurité sociale", a déclaré Jean-Christophe Cambadélis.

Un "sacrifice" dans deux régions

"Dans les régions à risque Front national, où la gauche ne devance pas la droite, le Parti socialiste décide de faire barrage républicain, en particulier, dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, en Provence-Alpes-Côte-d'Azur", a-t-il précisé, signifiant l'absence de candidat socialiste dans ces régions, au second tour, qui aura lieu dimanche 13 décembre. 

CARTE INTERACTIVE - Les résultats par région
À lire aussi

Jean-Christophe Cambadélis évoque "un sacrifice" fait pour un "idéal démocratique" qui "ne sera pas vain" : "Il démontre à la France que les socialistes savent être au rendez-vous de la République, quelles qu'en soient les circonstance. Il montre notre attachement à une certaine idée de la France." 

La gauche a ses chances si elle s'unit

Cependant, le premier secrétaire du Parti socialiste croit aux chances de la gauche de l'emporter dans plusieurs régions : "Le total gauche laisse espérer de nombreuses victoires et nous nous félicitons des appels au rassemblement du Parti communiste français, d'Europe Écologie les Verts, des Radicaux de gauche, des Progressistes, de l'UDE et d'autres encore. C'est un acte fort. La gauche, quand elle est unie, est la première force du pays."

La gauche, quand elle est unie, est la première force du pays

Jean-Christophe Cambadélis

Jean-Christophe Cambadélis évoque "un combat long, difficile", "d'autant que ce qui nourrit la peur et la haine de l'autre a des sources qui sont lointaines de la France". 

La gauche, dernier rempart contre l'extrême-droite

Jean-Christophe Cambadélis a par ailleurs critiqué la décision de Nicolas Sarkozy, Président des Républicains, de ne pas s'unir à la gauche contre le Front national : "Le parti qui s'est pourtant nommé Les Républicains dit son refus de pratiquer le désistement républicain, l'accord technique ou le simple retrait. L'histoire sera sévère pour ceux qui, dans le moment traversé par la France, disent 'Plutôt l'extrême-droite que la gauche'.La gauche est donc le dernier rempart de la France républicaine contre l'extrême-droite xénophobe."

La gauche est le dernier rempart de la France républicaine contre l'extrême-droite xénophobe

Jean-Christophe Cambadélis

"Nicolas Sarkozy et ses têtes de liste ont décidé de fermer la porte à ce barrage, alors qu'ils ne peuvent gagner seuls", a-t-il ajouté.

L'abstention reste le premier parti de France, malgré une baisse notable

Jean-Christophe Cambadélis

"L'abstention reste le premier parti de France, malgré une baisse notable, a relevé Jean-Christophe Cambadélis. Cette abstention élevée doit faire réfléchir les partis, elle doit aussi interroger les citoyens. Le vote est une liberté pour laquelle nos aînés ont combattu et qu'il faut préserver." 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/