2 min de lecture Élections départementales

Résultats élections départementales 2015 : "Un désaveu sans appel à l'égard du pouvoir", estime Nicolas Sarkozy

RÉACTION - Le président de l'UMP estime que 'l'alternance est en marche" et que "rien ne l'arrêtera" après les résultats du second tour des élections départementales. Selon les premiers sondages, la droite remporterait entre 66 à 75 départements.

Nicolas Sarkozy le 7 mars 2015.
Nicolas Sarkozy le 7 mars 2015. Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Nicolas Sarkozy a livré sa réaction sur les élections départementales peu après le discours de Manuel Valls, dimanche 29 mars. "La droite républicaine et le centre ont nettement remporté les élections. Cette victoire est le résultat de la campagne menée depuis des mois par tous les candidats", a souligné l'ex-chef de l'État. Selon les premiers sondages du second tour des élections départementales, la droite remporterait entre 66 à 75 départements.

"Jamais sous la cinquième République notre famille politique n'avait gagné autant de départements", a fait savoir le président de l'UMP sans manquer de critiquer le gouvernement en place. "Les Français ont massivement rejeté la politique de François Hollande. Le désaveu à l'égard du pouvoir est sans appel. Jamais une politique n'avait autant incarné l'échec à tous les niveaux. Jamais un pouvoir en place avait suscité autant de défiance", a-t-il poursuivi.

>> Découvrez les résultats dans chaque département, canton par canton

C'est le mensonge, le déni et l'impuissance qui ont été sanctionnés

Nicolas Sarkozy
Partager la citation

Nicolas Sarkozy estime par ailleurs qu'avec les résultats de ce suffrage "qui dépasse de très loin les considérations locales, c'est le mensonge, le déni et l'impuissance qui ont été sanctionnés". Pour lui, François Hollande a délibérément choisi d'ignorer le message des Français".

À lire aussi
Jacques Bompard, maire extrême-droite de la ville d'Orange (Vaucluse) extrême droite
Orange : deux partis d'extrême droite au second tour

L'ancien président de la République a également évoqué les projets à venir pour sa famille politique. "Nous allons mettre en oeuvre nos engagements de campagne et respecter le vote dans tous les départements. C'est le seul moyen de redonner du crédit à la parole politique". Sa priorité est par ailleurs de "renforcer l'unité" de sa famille politique car "sans unité, rien ne sera possible pour l'avenir".

Il estime enfin qu'un "projet réaliste, profondément nouveau, sera la condition absolue pour redresser notre pays, pour enrayer le déclin dans lequel ont plongé le socialisme le plus archaïque d'Europe". Avant de conclure : "L'alternance est en marche, rien ne l'arrêtera".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections départementales Nicolas Sarkozy UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants