1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Résultats élection présidentielle 2017 : connaîtra-t-on les qualifiés à 20h ?
2 min de lecture

Résultats élection présidentielle 2017 : connaîtra-t-on les qualifiés à 20h ?

ÉCLAIRAGE - Les traditionnelles estimations de 20h, fin de l'embargo pour les médias français, risquent d'être très serrées.

Un isoloir dans un bureau de vote (illustration)
Un isoloir dans un bureau de vote (illustration)
Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
Julien Absalon
Journaliste

À 20 heures, dimanche 23 avril, connaîtra-t-on les deux candidats qualifiés pour le second tour de la présidentielle ? À cette heure-ci, comme à chaque élection officielle, les médias auront légalement le droit de communiquer leurs estimations fournies par les instituts de sondage. Ces premiers chiffres ne sont généralement pas très loin des résultats définitifs proclamés peu après et, surtout, affichent des écarts suffisamment grands pour permettre d'identifier le duel pour la quinzaine de jours à venir. Seulement, le "match à quatre" qui se présente entre François Fillon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon s'annonce si serré, selon les sondages de la dernière ligne droite de la campagne, qu'il se pourrait bien que le suspense ne prenne pas fin en temps voulu. Les récentes élections, en particulier à l'étranger, rappellent d'ailleurs que tout pouvait se décanter dans les dernières minutes.

Selon un sondage Kantar Sofres-Onepoint pour RTL, révélé mardi 18 avril, Emmanuel Macron se trouve à 24% d'intentions de vote, Marine Le Pen à 23%, François Fillon à 18,5% et Jean-Luc Mélenchon à 18%. Si cette photographie de l'instant se répétait le jour du scrutin, il serait sans doute possible d'y voir très clair assez rapidement. Cette étude doit toutefois être lue en prenant en compte la marge d'erreur de plus ou moins 2,5 points compte tenu de l'échantillon qui se base sur 1.530 individus. Le quatuor pourrait donc potentiellement être entre 20,5% et 21,5%, un intervalle qui demeure assez faible et pourrait facilement être bousculé par les indécis (45% des sondés pourraient choisir leur vote au dernier moment). "S'il y a deux candidats, le cas le plus compliqué ce serait entre le 2e et le 3e, à moins de 200.000 voix [d'écart], il serait possible et inédit qu'on ouvre une soirée électorale avec du suspense", confirme Emmanuel Rivière, directeur général France de Kantar Public, au micro de RTL.

L'objectif de 20 heures pour les instituts de sondage est d'autant plus compliqué cette année, en raison d'un léger bouleversement dans les horaires de vote. La grande majorité des bureaux de vote ne fermeront plus à 18h mais à 19h (avec une exception à 20h pour les grandes villes généralement). Ce changement a été acté par les députés de façon à limiter les fuites de sondages qui interviennent avant 20h dans les médias étrangers, alors que la presse française s'expose à 75.000 euros d'amende en cas d'embargo brisé. Or, les instituts de sondage s'appuyaient beaucoup sur les deux premières heures du dépouillement. Avec une heure de moins, leur travail s'annonce plus ardu.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/