1 min de lecture Présidentielle 2017

Résultats élection présidentielle 2017 : Bernard Cazeneuve salue "la lucidité des électeurs"

Le Premier ministre a estimé dimanche 7 mai que "la gauche de gouvernement" devait "apporter sa contribution" au quinquennat d'Emmanuel Macron.

Bernard Cazeneuve et Emmanuel Macron, le 28 mai 2016 à Paris
Bernard Cazeneuve et Emmanuel Macron, le 28 mai 2016 à Paris Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
Philippe Peyre
Philippe Peyre
et AFP

Dès l'annonce des résultats du premier tour, il avait appelé à voter Macron. Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a salué, quelques minutes seulement après l'annonce de la victoire d'Emmanuel Macron, "la lucidité des électeurs" ayant "rejeté le projet funeste de l'extrême-droite". Le Premier ministre a également souligné que "la gauche de gouvernement" devait "apporter sa contribution" au prochain quinquennat.

"L'enjeu des élections législatives est de donner de la force et de la crédibilité à cette aspiration", a également estimé dans un communiqué celui qui doit mener la bataille des législatives pour le parti socialiste. Emmanuel Macron, alors candidat d'"En Marche !", avait indiqué vendredi 5 mai que s'il devenait président, les candidats investis pour les législatives sous l'étiquette "majorité présidentielle" n'auraient pas forcément à quitter leur parti d'origine.

L'ex-ministre de l'Intérieur a également adressé ses "félicitations et tous (s)es vœux de succès" à l'ancien ministre de l'Économie, et souligné que sa victoire devait "être aussi celle de tous les Français, qui veulent de façon constructive que la France progresse et réussisse". 

Un soutien engagé dès le premier tour

Pendant l'entre-deux-tours, Bernard Cazeneuve avait pris la plume pour rédiger une tribune dans Libération afin d'appeler les électeurs à donner leur voix à Emmanuel Macron. Dans les colonnes du quotidien, le Premier ministre s'était d'abord attaché à démontrer pourquoi, selon lui, le vote FN n'était pas la solution. Attaquant point par point le programme de la candidate frontiste, Bernard Cazeneuve avait souligné sa crainte des conséquences sur l'économie française de "l'arrivée au pouvoir en France d'un gouvernement ouvertement europhobe""Les nationalismes, dont François Mitterrand avait dit qu'ils préparent à la guerre, en sortiraient renforcés", avait mis en garde le chef du gouvernement. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Bernard Cazeneuve Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants