2 min de lecture Islam

Religion : qu'est-ce que le Conseil français du culte musulman ?

ÉCLAIRAGE - Créée en 2003 par Nicolas Sarkozy, l'instance peine à se faire entendre de la communauté musulmane.

Anouar Kbibech, le président du CFCM, le 27 novembre 2015.
Anouar Kbibech, le président du CFCM, le 27 novembre 2015. Crédit : FRED TANNEAU / AFP
103787476925100813301
Félix Roudaut

Les attentats de Nice et de Saint-Étienne-du-Rouvray ont ravivé le débat sur l'organisation de l'islam dans l'Hexagone. Dans un entretien accordé au journal Le Monde paru vendredi 29 juillet, Manuel Valls a émis le souhait d'"inventer une nouvelle relation" avec l'islam de France. "Je souhaite, notamment, que les imams soient formés en France et pas ailleurs. Je suis favorable à ce que, pour une période à déterminer, il ne puisse plus y avoir de financement de l'étranger pour la construction des mosquées", a déclaré le Premier ministre dans les colonnes du quotidien. 

Le Conseil français du culte musulman (CFCM), créé en 2003 par Nicolas Sarkozy lorsqu'il dirigeait la place Beauvau, devait incarner cet islam de France unifié. La fondation de cette instance visait en effet à doter les musulmans d'une représentation auprès de l'État, à l'image des catholiques, des protestants ou des juifs. Le CFCM intervient ainsi dans la construction des mosquées, dans le marché des aliments halal, dans la construction de carrés réservés aux musulmans dans les cimetières ou encore dans la formation d'imams. Mais 13 ans après sa création, l'institution est contestée au sein même de la communauté musulmane, ce qui limite son efficacité.

Rivalités et manque de moyens

Arrivé il y a un an à la tête d'un CFCM au bord du gouffre, Anouar Kbibech était pourtant parvenu à redresser le navire. Cet ingénieur des Ponts et Chaussées de formation, disposant d'une solide culture de l'entreprise, avait redonné de la crédibilité à l'institution jusqu'alors minée en son sein par des querelles intestines et un manque de moyens financiers. "Il est arrivé au bon moment, en apprenant des erreurs de ses prédécesseurs", confiait l'un de ses proches à Libération.

À lire aussi
Marine Le Pen à l'Assemblée nationale, le 5 juin 2018 Rassemblement national
Marine Le Pen était l'invitée de RTL

Ce fin connaisseur de l'islam a également insufflé un vent de modernité à l'instance, en créant notamment des commissions pour impliquer les jeunes, les femmes et les convertis dans la gestion et la représentation de l'islam en France, comme le rappelle Libération. Afin d'éloigner les radicaux des portes des moquées, il eut pour projet de "labelliser" les imams. Un dessein sans lendemain. Dans la même optique, le CFCM avait mis en place un "conseil théologique" pour contrer la propagande jihadiste qui pullule sur internet. 

Ce conseil n’est pas une baguette magique

Tareq Oubrou
Partager la citation

Tous ces projets peinent aujourd'hui à s'inscrire dans la réalité, notamment car l'institution ne parvient pas à se faire entendre de la communauté musulmane. "Ceux qu'on appelle les salafistes donnent le sentiment de vivre 'pour' l'islam, alors qu'au CFCM beaucoup donnent le sentiment de vivre 'de' l'islam. Tant que ce sera le cas, on laissera de l'espace aux premiers", analysait dans les colonnes de L'Express un observateur. 

Tareq Oubrou, écrivain et iman français né au Maroc fait également état de ce "désamour" auprès d'une partie des jeunes musulmans de France, qui jugent que l'instance n'est "pas crédible" car perçue comme étant "à la botte du gouvernement". "Ce conseil n’est pas une baguette magique qui va résoudre les problèmes théologiques dont souffre l’islam depuis dix ans", avait-il prévenu en mai 2016 sur France 24.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Islam Religions Musulmans
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784275708
Religion : qu'est-ce que le Conseil français du culte musulman ?
Religion : qu'est-ce que le Conseil français du culte musulman ?
ÉCLAIRAGE - Créée en 2003 par Nicolas Sarkozy, l'instance peine à se faire entendre de la communauté musulmane.
https://www.rtl.fr/actu/politique/religion-qu-est-ce-que-le-conseil-francais-du-culte-musulman-7784275708
2016-07-30 08:11:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/eCUPTxugqwOlUNnekyZn8w/330v220-2/online/image/2015/1204/7780738402_anouar-kbibech.jpg