1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Réintégration d'Agnès Saal : "C'est presque un travail d'intérêt général", dit Marylise Lebranchu
1 min de lecture

Réintégration d'Agnès Saal : "C'est presque un travail d'intérêt général", dit Marylise Lebranchu

REPLAY / INVITÉE RTL - La ministre de la Fonction publique rappelle que l'ancienne présidente de l'INA est toujours payée.

Marylise Lebranchu, invitée de RTL, le 27 mai 2015
Marylise Lebranchu, invitée de RTL, le 27 mai 2015
Crédit : Alice Beckel / RTL.fr
"Les fonctionnaires portent la cohésion de la société", estime Marylise Lebranchu
07:25
"Les fonctionnaires portent la cohésion de la société", estime Marylise Lebranchu
07:24
Romain Renner
Romain Renner

La réintégration d'Agnès Saal au ministère de la Culture fait toujours jaser. L'ancienne présidente de l'INA contrainte à la démission à cause de notes de taxi trop importantes et une procédure est en cours pour statuer sur d'éventuelles sanctions. "Des affaires de ce type font retomber le travail que l'on fait par ailleurs", déplore Marylise Lebranchu.

La ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique rappelle toutefois que "les fonctionnaires ne peuvent pas être écartés du jour au lendemain". Elle assure également que "Fleur Pellerin n'avait pas le choix" lorsqu'elle a choisi de réintégrer Agnès Sall, "à part la mettre en vacance mais elle aurait été payée en ne faisant rien".

Marylise Lebranchu rappelle que "l'INA peut porter plainte", en plus de la procédure qui est actuellement en cours. "La mise à pied peut être prononcée, précise-t-elle. Puisqu'elle est payée, autant qu'elle fasse quelque chose. C'est presque un travail d'intérêt général". La ministre considère toutefois que l'on peut réfléchir "à une suspension pendant une procédure"

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/