1 min de lecture Manuel Valls

Regroupement familial : Pascal Canfin juge que Manuel Valls "déclenche le désordre"

Pascal Canfin, ministre délégué au Développement, juge que Manuel Valls a déclenché le "désordre" avec ses déclarations sur le regroupement familial.

 Le ministre délégué au Développement a déclaré que son collègue de l'Intérieur Manuel Valls déclenchait "le désordre". Photo : Pascal Canfin, ici le 22 mai, menace d'un départ des écologistes du gouvernement.
Le ministre délégué au Développement a déclaré que son collègue de l'Intérieur Manuel Valls déclenchait "le désordre". Photo : Pascal Canfin, ici le 22 mai, menace d'un départ des écologistes du gouvernement. Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le ministre de l'Intérieur dérange à droite...et à gauche, où plusieurs ministres et élus de son camp ont exprimé ces derniers jours leur désaccord. Après Razzi Hammadi et Cécile Duflot, voici le tour de Pascal Canfin. Le ministre délégué au Développement a déclaré dans un entretien au JDD.fr ce mercredi 21 août que son collègue de l'Intérieur Manuel Valls déclenchait "le désordre" avec ses déclarations sur le regroupement familial. "Pour quelqu'un qui veut incarner l'ordre, c'est lui qui déclenche le désordre", a déclaré le ministre, ajoutant qu'il ne "(voit) pas comment, si Manuel Valls était Premier ministre, nous pourrions participer au gouvernement".

A la veille de l'ouverture des Journées d'été d'Europe Ecologie Les Verts, Pascal Canfin s'est dit "surpris par la sortie de Manuel Valls sur la politique migratoire lundi lors du séminaire de rentrée". Selon plusieurs médias, le ministre de l'Intérieur avait jeté un froid en déclarant que la démographie en Afrique allait obliger la France à revoir sa politique migratoire, notamment le regroupement familial. 

"C'est l'ensemble de nos politiques migratoires qui devront être questionnées pour la France et pour l'Europe, et notamment sur le bassin méditerranéen. Toutes les questions seront posées et (...) parmi d'autres la question du regroupement familial peut être posée", avait confirmé Manuel Valls mardi sur BFM-TV. "Sur le fond, le regroupement familial est un droit internationalement reconnu. En France, il concerne 15.000 personnes par an. J'ai du mal à croire que c'est un des principaux problèmes de la France, aujourd'hui comme dans 10 ans", rétorque Pascal Canfin.

De son côté, le député écologiste de Gironde, Noël Mamère s'est par ailleurs félicité de l'intervention de la ministre écologiste Cécile Duflot, qui dans un entretien à Libération s'est opposé radicalement au ministre de l'Intérieur Manuel Valls sur l'immigration et la politique pénale. "Il était important qu'elle intervienne pour combattre les propos de Manuel Valls, qui sont aux antipodes des valeurs que défendaient le candidat Hollande durant la présidentielle", estime Noël Mamère. "Il était nécessaire et urgent que Cécile Duflot intervienne".

>
Noël Mamère était l'invité de "RTL Soir" Crédit Média : Florence Cohen | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manuel Valls Pascal Canfin Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants