1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Régionales : Marine Le Pen "s'oppose" à la candidature de son père en Paca
2 min de lecture

Régionales : Marine Le Pen "s'oppose" à la candidature de son père en Paca

Dans un communiqué publié ce mercredi 8 avril 2015, Marine Le Pen explique que son père "semble être entré dans une véritable spirale entre stratégie de la terre brûlée et suicide politique".

Jean-Marie et Marine Le Pen (archive).
Jean-Marie et Marine Le Pen (archive).
Crédit : VALERY HACHE / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Jamais elle ne s'en était prise à son père en des termes aussi durs. Cette fois, Jean-Marie Le Pen est allé trop loin et Marine Le Pen ne le laisse pas passer. La présidente du FN a annoncé ce mercredi 8 avril qu'elle "s'opposera" à la candidature de son père Jean-Marie Le Pen aux régionales de décembre en Provence-Alpes-Côte d'Azur. "Jean-Marie Le Pen semble être entré dans une véritable spirale entre stratégie de la terre brûlée et suicide politique. Compte-tenu de cette situation, j’ai informé Jean-Marie Le Pen que je m'opposerai, lors du bureau politique du 17 avril prochain qui doit investir les têtes de listes pour les élections régionales, à sa candidature en Paca", a écrit Marine Le Pen dans un communiqué.

"Le totem" est-il encore intouchable ?

Pour la première fois dans l'histoire du FN, son président d'honneur ne semble plus jouir du statut d'intouchable et pourrait faire faire l'objet de sanctions. "C'est avec une profonde tristesse que je suis contrainte de réunir rapidement un bureau exécutif", l'instance suprême du parti, "afin d'envisager avec lui les moyens de protéger au mieux les intérêts politiques du Front national", a aussi déclaré l'eurodéputée. "Son statut de président d'honneur ne l'autorise pas à prendre le Front national en otage, de provocations aussi grossières dont l'objectif semble être de me nuire mais qui, hélas, portent un coup très dur à tout le mouvement, à ses cadres, à ses candidats, à ses adhérents, à ses électeurs", a aussi dénoncé Marine Le Pen. 

Crise ouverte au FN

Jean-Marie Le Pen a déclenché une vague de réactions indignées en donnant une interview à l'hebdomadaire d'extrême droite Rivarol, mardi, provoquant une crise ouverte d'une ampleur inédite au Front national. Le fondateur du FN y multiplie les déclarations polémiques, en défendant Pétain et les pétainistes, ainsi que l'Algérie française, ou encore en critiquant la démocratie et l'immigration. Plusieurs ténors frontistes ont condamné ces propos, notamment les vices-présidents du parti Louis Aliot et Florian Philippot, et le député du Gard, Gilbert Collard.

L'équipe de l'émission vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/