1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Régionales 2015 : le Front national surfe sur la crise des migrants
1 min de lecture

Régionales 2015 : le Front national surfe sur la crise des migrants

REPLAY - REPORTAGE - Marine Le Pen et Wallerand de Saint Just, tête de liste du Front national en Île-de-France aux régionales, ont dénoncé des logements de "clandestins" dans l'Essonne.

Wallerand de Saint-Just, candidat FN aux régionales 2015 en Île-de-France
Wallerand de Saint-Just, candidat FN aux régionales 2015 en Île-de-France
Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Élections régionales 2015 : le Front national surfe sur la crise des migrants
01:50
Dominique Tenza & La rédaction numérique de RTL

La crise des migrants faire les affaires du Front national. En vue des élections régionales dans trois mois, Wallerand de Saint-Just, tête de liste du Front national en Île-de-France, a lancé sa campagne de façon assez spectaculaire, lundi 14 septembre. Marine Le Pen était avec lui pour la visite d'une résidence hôtelière dans l'Essonne, le Moulin de Vaux, un endroit présenté comme un nid de clandestins.

"En réalité, cet immeuble est devenu propre à loger des clandestins. Des cours d'islamisation à l'intérieur du Moulin sont spécialement prévus", a dénoncé Wallerand de Saint-Just dans des propos recueillis par RTL. "C'est en effet un symbole car en réalité nos politiques cherchent à cacher cette submersion migratoire en la planquant par petits groupes jusque dans les plus petits villages", a renchéri la présidente du FN, qui a refusé d'aller sonner à la porte de ce Moulin.

Le gérant de la résidence réfute l'existence de cours d'islamisation

Mais la situation, terrifiante sur le papier, l'est un peu moins dans la réalité. La version livrée par Cédric, le gérant de cette résidence, est en tout cas bien moins spectaculaire. "C'est une résidence privée comme tout autre résidence. En effet, j'ai 17 familles sociales qui sont des réfugiés politiques légaux et j'ai 23 locataires privés à côté", explique-t-il au micro de RTL.

Lorsqu'il est interrogé sur les "cours d'islamisation" évoqués par Marine Le Pen, il répond : "Non, ce n'est pas vrai. Il y a des cours d'alphabétisation. Il n'y a pas de salle de prière mise à disposition, etc. Il n'y a rien du tout. Sinon, je vivrais pas là, tout simplement", poursuit le gérant.

À écouter aussi

Dans tous les cas, le Front national sait qu'il tient là un filon juteux. Lors des départementales au printemps dernier, la liste Étréchy Bleu Marine était arrivée en tête dans la commune.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/