2 min de lecture Élections régionales

Régionales 2015 : Jean-Marie Le Pen candidat en PACA ? Marion Maréchal-Le Pen "ne peut pas y croire"

Jean-Marie Le Pen a agité lundi l'épouvantail d'une candidature contre sa petite-fille lors des élections régionales de décembre en PACA.

La députée FN di Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen le 26 mai 2015.
La députée FN di Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen le 26 mai 2015. Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Elle ne veut pas y croire. Alors que son grand-père, a menacé lundi d'une candidature contre elle, évoquant notamment "des remous dans toutes les fédérations" de PACA, Marion Maréchal-Le Pen ne "peut pas croire" que Jean-Marie Le Pen dépose une liste dissidente.

"J'ai encore, moi, ses paroles il y a quelques mois de cela, notamment dans son communiqué de presse quand il soutenait ma candidature qui était pourtant sans équivoque. J'ai les mots sous les yeux. Il disait: 'je demande dans l'intérêt supérieur de la France de soutenir la candidature de Marion Maréchal-Le Pen, députée du Vaucluse'. Et il ajoute : 'je ne ferai rien qui puisse compromettre la fragile espérance de survie de la France que représente le Front national avec ses forces et ses faiblesses'. Dans ces conditions je sais que Jean-Marie Le Pen est un homme de parole, je suis sûr qu'il ne reviendra pas sur ses paroles", a expliqué la jeune députée FN du Vaucluse ce mardi 21 juillet au micro de France Info.

"Rester cohérent"

"À partir du moment où il a fait le choix de soutenir ma candidature, il faut, je crois, rester cohérent. Pour nos électeurs, entre autres, pour les habitants de PACA qui attendent un changement, pour nos élus et nos militants qui ne comprendrait pas cette espèce de guerre fratricide qui n'a pas de sens", a également déclaré la petite-fille de Jean-Marie Le Pen.

Une liste dissidente menée par le fondateur du FN? "J'ai entendu ça, je n'en ai pas la preuve formelle, mais je n'ose pas croire que Jean-Marie Le Pen puisse considérer que je sois un dommage collatéral dans le bras de fer qu'il est en train de réaliser avec le parti. Je pense que cela restera sans suite. C'est peut-être une façon de faire monter les enchères, je ne sais pas, mais je ne peux pas croire qu'il fasse cela". Quant aux piques adressées par son grand-père sur l'âge --25 ans-- de sa petite-fille, "c'était un souci qu'il n'avait pas lorsqu'il était venu me demander de me présenter à la députation" en 2012, a-t-elle observé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections régionales Front national Jean-Marie Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants