2 min de lecture Réforme territoriale

Réforme territoriale : les régions qui divisent l'Assemblée

ÉCLAIRAGE - La nouvelle carte adoptée par les députés PS a calmé les débats. Mais certaines régions continuent de diviser l'Assemblée, y compris au sein du camp socialiste.

Une carte de France (image d'illustration)
Une carte de France (image d'illustration) Crédit : AFP
Marion Dautry
Marion Dautry
Journaliste RTL

Les députés socialistes ont pourtant essayé de déminer le terrain. La carte adoptée lors d'une réunion du groupe le 15 juillet dernier devait mettre fin à un certains nombre de différends autour du nouveau découpage régional. Si la région Poitou-Charentes-Centre-Limousin très critiquée est bien enterrée, d'autres continuent de faire polémique.

Picardie : la peur frontiste

Initialement destinée à la Champagne-Ardenne, la Picardie devrait finalement rejoindre le Nord-Pas-de-Calais. Une "aberration économique et sociale" pour Martine Aubry, maire de Lille. "Deux (régions) pauvres n'ont jamais fait un riche", a plaidé l'ex-secrétaire du parti socialiste. 

Ce que redoutent surtout les responsables locaux, c'est de voir cette nouvelle grande région en difficulté tomber aux mains du Front national lors des élections régionales de décembre 2015. "Nous ne faisons pas cette réforme pour les prochaines élections", a balayé Carlos Da Silva, rapporteur PS du texte.

Les responsables de la région Champagne-Ardenne, eux, sont plutôt satisfaits de cette nouvelle configuration. "Nous sommes des habitants de l'Est", a déclaré le député UMP des Ardennes Jean-Luc Warsmann.

Bretagne : seule contre tous

À lire aussi
Une carte grise (illustration) société
Carte grise : la fusion des régions fait flamber les prix

La Bretagne fait toujours la sourde oreille, malgré les appels répétés de la région Pays de la Loire, qui se retrouve elle aussi seule sur la nouvelle carte. Une majorité des députés PS seraient pourtant pour une fusion des deux, contre le "repli identitaire" breton. "Gardons-nous de hisser les cultures locales en refus du paravent du changement", a plaidé Carlos Da Silva.

Sans succès, car la région dispose de deux puissants relais : le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian au gouvernement, et le président de la commission des Lois Jean-Jacques Urvoas à l'Assemblée. "On n'imagine pas le gouvernement espagnol effacer la Catalogne", a rétorqué ce dernier.

Le Centre : l'abandon

La grande région Poitou-Charentes-Centre-Limousin démantelée, et le Poitou-Charentes et le Limousin rattachés à l'Aquitaine, le Centre se retrouve isolé au milieu de la carte. "Une curiosité" pour François Bonneau, président du conseil général du Centre, interrogé par FranceTV Info.

Les sept députés socialistes de la région ont déposé un amendement demandant le rattachement du Centre aux Pays de la Loire, qui s'y refusent, préférant faire de l’œil à la Bretagne. "C'est dommage qu'ils ignorent l'autre aventure qui est celle de la Loire et de la région Centre. Mais le débat parlementaire se poursuit, et la situation peut toujours évoluer", regrette François Bonneau, qui reste optimiste.

Languedoc-Roussillon : mariage forcé

Les plaintes de la région concernant sont rattachement au Midi-Pyrénées n'ont pas été entendues. Les habitants du Midi-Pyrénées y seraient plutôt favorables, mais ceux du Languedoc-Roussillon s'y opposeraient majoritairement.

Le député de l'Hérault, Kléber Mesquida, a d'ailleurs annoncé qu'il déposerait un amendement car "le Languedoc-Roussillon a la consistance nécessaire pour rester autonome". François Hollande souhaitait en effet un passage de 22 à 14 régions. Les députés socialistes en proposent 13, ce qui laisse une place au Languedoc-Roussillon pour rester seul. 

Les débats, entamés mercredi dernier, doivent se poursuivre jusqu'au 18 juillet à l'Assemblée nationale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme territoriale Assemblée nationale Picardie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773271469
Réforme territoriale : les régions qui divisent l'Assemblée
Réforme territoriale : les régions qui divisent l'Assemblée
ÉCLAIRAGE - La nouvelle carte adoptée par les députés PS a calmé les débats. Mais certaines régions continuent de diviser l'Assemblée, y compris au sein du camp socialiste.
https://www.rtl.fr/actu/politique/reforme-territoriale-les-regions-qui-divisent-l-assemblee-7773271469
2014-07-17 21:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/iAXLaT6RT4MG8QR8H9-B2g/330v220-2/online/image/2014/0602/7772375170_une-carte-de-france-image-d-illustration.jpg