1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Réforme territoriale : les députés cherchent le consensus autour des nouvelles régions

Réforme territoriale : les députés cherchent le consensus autour des nouvelles régions

ÉCLAIRAGE - La nouvelle carte des régions, redessinée la semaine dernière, est présentée ce 15 juillet à l'Assemblée nationale. Un consensus, qui diffère du projet du gouvernement, semble se dessiner parmi les députés.

Une carte de France (Illustration)
Une carte de France (Illustration)
Crédit : AFP / JOEL SAGET
Marion Dautry
Journaliste

Les députés sont prêts à s'atteler à la réforme territoriale. La carte des nouvelles régions, telle que redessinée la semaine dernière par le rapporteur PS du texte, Carlos Da Silva, arrive ce 15 juillet dans l'hémicycle.

La carte de la réforme territoriale discutée à l'Assemblée nationale à partir du 15 juillet
La carte de la réforme territoriale discutée à l'Assemblée nationale à partir du 15 juillet
Crédit : J. M. CORNU/P. DEFOSSEUX PLD/AHU / AFP

317 amendements ont été déposés concernant cette réforme, dont le dernier visant à la supprimer. Pourtant, un consensus entre la droite et la gauche aurait émergé parmi les députés.

Les députés pour une autre carte, "logique"

"On a travaillé la semaine dernière en commission des Lois et il y avait un consensus entre la droite et la gauche pour une carte logique", assure le député UMP et président du Conseil général de Charente-Maritime, Dominique Bussereau, invité de RTL.

Ainsi, les élus pencheraient pour une autre carte, avec la Picardie rattachée au Nord-Pas-de-Calais tandis que la Champagne-Ardenne irait avec l'Alsace-Lorraine. Plutôt qu'une immense région Poitou-Charentes-Centre-Limousin, ou un Limousin rattaché à l'Aquitaine, les députés préféreraient une grande région Limousin-Aquitaine-Poitou-Charentes.

À lire aussi

Reste l'épineuse question de la Bretagne, dont les élus sont décidés à refuser le mariage avec les Pays de la Loire mais réclament pour eux le département de Loire-Atlantique. D'autres régions n'estiment pas leur mariage heureux, comme le Languedoc-Roussillon, qui doit fusionner avec le Midi-Pyrénées. La carte doit être discutée toute la semaine.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/