1 min de lecture Réforme territoriale

Réforme territoriale : "C'est une immense transformation", dit un sociologue

REPLAY - Le marathon du redécoupage territorial arrive à son terme ce mercredi 17 décembre. Quelle est l'origine de nos régions ? Le décryptage de Jean Viard, directeur de recherche au CNRS.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Réforme territoriale : "C'est une immense transformation", dit un sociologue Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et La rédaction numérique de RTL

"Les départements, créés à la Révolution française, avaient été pensés pour administrer la France. En gros, c'était une journée de cheval du préfet : il pouvait aller partout", rappelle Jean Viard.

"Les régions, c'est un peu pareil. On a commencé à les dessiner pendant la guerre, on les a fait dans les années 70. C'était une logique de commandement d'un territoire relayé de Paris. C'est le mouvement d'origine", poursuit le sociologue.
Pourquoi avoir créé les région ? "On a considéré que sur un certain territoire, il y a des enjeux communs (l'aménagement du territoire, les politiques économiques ou universitaires) et une forme de rationalité", répond-il. Il rappelle que l'on d'abord fait des métropoles, avec ce credo : "Il faut donner enfin en France un pouvoir puissant aux très grandes villes".

La question, c'est de structurer un territoire politique qui va pouvoir booster un territoire économique

Jean Viard
Partager la citation

Pour lui, c'est dans les villes que se crée l'emploi. "Regardez Toulouse, Bordeaux ou Lyon. Elles sont devenues des villes industrielles, universitaires, financières. Elles sont intégrées dans la course mondiale. Ce ne sont donc plus des relais de Paris vis-à-vis des provinces. Ça c'est secondaire".

Jean Viard explique ensuite que ces métropoles sont "le cœur d'un territoire qu'elles organisent en réalité". Pour lui, on a mis l'accent sur le fait que l'on a treize métropoles potentielles, autour desquelles on crée une autre organisation, qui est d'abord économique. "Ce n'est pas un territoire des identités. Les Basques vont rester Basques et les Alsaciens, Alsaciens", insiste-t-il.

À lire aussi
Le conseil régional de Nouvelle Aquitaine à Bordeaux. réforme territoriale
Fusion des régions : pourquoi la mesure n'a "quasiment" pas permis d'économies

L'essentiel à ses yeux est de "penser à partir de la création de richesses". Il note que la force du modèle allemand, c'est le rapport entre les entreprises de taille intermédiaire et les régions. "La question, c'est de structurer un territoire politique qui va pouvoir booster un territoire économique".

"Si on met l'équation 'métropole + région', et si on va au bout de la réforme départementale, c'est une immense transformation du territoire national", conclut Jean Viard.

Êtes-vous satisfait du sort réservé à votre région ?
Nombre de votes : 8974 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme territoriale Régions France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants