2 min de lecture Christiane Taubira

Réforme pénale : Taubira défend son projet contesté

DÉCRYPTAGE - La garde des Sceaux présente ce mercredi sa réforme pénale en Conseil des ministres. Pourquoi ce texte est-il critiqué ? Que répond Christiane Taubira ?

Avec le mariage gay et la réforme pénale, Christiane Taubira cristalise la hainte des militants du FN.
Avec le mariage gay et la réforme pénale, Christiane Taubira cristalise la hainte des militants du FN. Crédit : Alain Jocard - AFP
Mathieu Dehlinger Journaliste RTL

Le projet attendra les municipales. Trop sensible avant un scrutin qui s'annonce difficile pour les socialistes. Christiane Taubira présente ce mercredi sa réforme pénale en Conseil des ministres, qui ne sera pas examinée avant le printemps 2014 au Parlement.

Le texte est contesté, vivement critiqué de toute part, notamment pour deux mesures : la fin des peines planchers et la mise en place d'une peine de probation, une alternative à l'incarcération, pour les personnes encourant moins de 5 ans de prison. Retour sur les principales attaques des opposants et la défense de la garde des Sceaux et de ses alliés.

"Le projet est laxiste"

L'ATTAQUE - L'attaque revient régulièrement dans la bouche des opposants à la réforme. Exemple avec le syndicat de police Alliance, classé à droite, qui avait même organisé une "journée sans PV" pour protester contre le texte. "Ce qui nous inquiète, c'est que ce texte risque de donner ce message laxiste en disant 'allez-y, vous ne risquez rien'", expliquait son secrétaire général, Jean-Claude Delage, sur RTL.

LA RÉPONSE - Bien au contraire, Christiane Taubira affirme, elle, que son projet sera efficace et permettra de lutter contre la récidive. "Les sorties sèches de prison, c'est ça qui crée la récidive", expliquait ce mercredi sur RTL François Rebsamen, patron du groupe PS au Sénat. La ministre de la Justice veut donc les éviter, via un meilleur suivi des détenus et le contrôle alternatif introduit par la peine de probation.

"Christiane Taubira va vider les prisons"

À lire aussi
Christiane Taubira à l'Assemblée nationale élections européennes
Européennes : Christiane Taubira soutient Raphaël Glucksmann

L'ATTAQUE - Il a été l'un des principaux pourfendeurs de la réforme, usant de toutes les occasions pour dénoncer un texte qu'il juge "dangereux" : "Madame Taubira organise la purge des prisons. Elle va les vider", prévenait Christian Estrosi, député-maire UMP de Nice sur France 2.

LA RÉPONSE - Les prisons françaises enregistrent une surpopulation chronique, avec 67.088 détenus au 1er septembre, soit un taux d'occupation dépassant les 115%. "Aujourd’hui, notre taux de remplissage des prisons n’est plus seulement inacceptable, il est dangereux", jugeait Christiane Taubira dans une interview à Libération. Face aux critiques, elle s'est cependant défendue par la suite de vouloir vider les maisons d'arrêt : "Ce n'est pas un refus de la prison, c'est un souci que la prison soit efficace", affirmait-elle sur France Info.

"On a besoin de moyens"

L'ATTAQUE - Au-delà de l'esprit même de la réforme se pose la question de son application : comment assurer au mieux le suivi des détenus ? "On n'est quand même pas au domaine des Bisounours", réagissait une avocate au micro de RTL. "Il faut tout de même se rendre compte qu'on a besoin de moyens." "Ce sont 1.500 personnes qu'il faudrait recruter", assurait le syndicaliste Olivier Caquineau au Figaro.

LA RÉPONSE -
Le gouvernement a semble-t-il entendu ces critiques. 450 recrutements de conseillers d'insertion et de probation avaient d'ores et déjà été promis par le ministère de la Justice, auxquels Jean-Marc Ayrault a ajouté ce mercredi 1.000 postes supplémentaires à partir de 2015. "Alors là nous atteindrons l'objectif de 40 dossiers, 40 personnes suivies" par conseiller contre "120 aujourd'hui", a-t-il affirmé sur Europe 1.

>
Réforme pénale : Taubira défend son projet contesté Crédit Média : Mathieu Delahousse | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Christiane Taubira Parti socialiste UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7765323618
Réforme pénale : Taubira défend son projet contesté
Réforme pénale : Taubira défend son projet contesté
DÉCRYPTAGE - La garde des Sceaux présente ce mercredi sa réforme pénale en Conseil des ministres. Pourquoi ce texte est-il critiqué ? Que répond Christiane Taubira ?
https://www.rtl.fr/actu/politique/reforme-penale-taubira-defend-son-projet-conteste-7765323618
2013-10-09 11:57:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/y6IhTyXZt1o7MAp_bT-TZw/330v220-2/online/image/2013/1009/7765324232_christiane-taubira-aux-universites-d-ete-du-ps-le-24-aout-2013.jpg