1 min de lecture Christiane Taubira

Réforme pénale : "politiquement pas possible" d'aller plus loin, selon Taubira

Selon la garde des Sceaux, sa réforme pénale aurait pu aller plus loin si cela avait été "politiquement possible". Elle a également promis une deuxième étape pour simplifier l'exécution des peines.

La ministre de la Justice à Paris, le 9 octobre 2013.
La ministre de la Justice à Paris, le 9 octobre 2013. Crédit : AFP / BERTRAND GUAY
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

De l'aveu même de la ministre de la Justice, la réforme pénale, déjà très contestée, aurait pu aller plus loin. "Mes sentiments n'ont absolument aucune importance, j'assume une responsabilité d'État, je dois me hisser à la hauteur de cette responsabilité tous les jours", a déclaré la garde des Sceaux sur France Inter, interrogée sur un éventuel sentiment de déception après les arbitrages rendus sur son projet de loi, objet de tensions notamment avec le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

"C'est vrai que la contrainte pénale, qu'on aurait pu appeler probation (...), aurait pu effectivement comme c'est le cas dans d'autres pays (...) absorbe(r), englobe(r) tout le reste (les autres types de peine, ndlr). Politiquement ça n'a pas été possible, j'en conviens", a dit la ministre.

Plutôt que d'être déçue je suis active et réactive.

Christiane Taubira, garde des Sceaux
Partager la citation

La nouvelle peine créée par son texte et présenté, ce mercredi 9 octobre, en Conseil des ministre sera effectuée en milieu ouvert mais ne remplace aucun des autres types de peines déjà en vigueur. "Ca aurait été l'idéal", a-t-elle poursuivi. "Plutôt que d'être déçue je suis active et réactive", a expliqué Christiane Taubira, en rappelant que son projet prévoyait une évaluation de la contrainte pénale au bout de "trois ans".

Rappelant qu'elle allait créer un "conseil national des peines et un comité chargé de réfléchir à l'exécution de la peine", elle a relevé que "nous aurons cette deuxième étape où nous allons apporter de la simplification, de la cohérence et de la lisibilité dans le code d'exécution de la peine".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Christiane Taubira Info Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants