1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Réforme du collège : "On va au carnage" prévient un syndicat d'enseignants

Réforme du collège : "On va au carnage" prévient un syndicat d'enseignants

REPLAY - Le SNALC manifeste sa colère après l'annonce de la publication au Journal Officiel du projet de réforme mené par Najat Vallaud-Belkacem, au lendemain d'un mouvement de grève partiellement suivi par le corps enseignant.

La participation devrait osciller entre 10% et 22,2% parmi les enseignants du premier degré (archives).
La participation devrait osciller entre 10% et 22,2% parmi les enseignants du premier degré (archives).
Crédit : PIERRE VERDY / AFP
Réforme du collège : Jean-Rémi Girard dénonce une "provocation"
00:34
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou
Journaliste

Quelques heures après la parution décriée du décret et de l'arrêté portant sur la réforme du collège, le noyau dur de la contestation au projet mené par Najat Vallaud-Belkacem se met en ordre de bataille. Le syndicat national des lycées et collèges (SNALC) considère cette démarche comme une "provocation", qui justifie l'appel au boycott du prochain Brevet des collèges lancé par le syndicat d'enseignants. Le secrétaire général du SNALC se dit "scandalisé" de la réforme, qui selon lui a fait l'objet d'une "parodie de négociation". "En mois d'un mois, tout était bouclé" déplore t-il.

Une usine à gaz impossible à mettre en place

Jean-Rémi Girard

Pour Jean-Rémi Girard, le projet de réforme est publié selon lui "contre l'avis de la majorité des professeurs", avertissant que son application "va être catastrophique" et ne "fonctionnera pas". Pour lui, le projet "va être un carnage", et une "usine à gaz impossible à mettre en place.

Le Foll en renfort après la salve de Bayrou

"Nous avons besoin de ne plus perdre de temps" a répondu Najat Vallaud-Belkacem. Une annonce peu au goût de François Bayrou, qui a appelé ce mercredi 20 mai à une "manifestation nationale", dénonçant un "passage en force". "L'Éducation nationale mérite mieux que l'autoritarisme de petits chefs" a t-il lancé. En contre-feu, le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a simplement rappelé que cette nouvelle étape franchie était une "marque de détermination". La publication au Journal Officiel de la réforme du collège intervient au lendemain d'une journée de grève et de manifestations en demi-teinte, face auxquelles l'exécutif s'est montré ferme.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/