4 min de lecture Éducation nationale

Réforme du collège : le raccourci de François Fillon sur l'enseignement de l'islam et du christianisme

ÉCLAIRAGE - François Fillon s'est ému mardi 5 mai de la révision du programme d'histoire au collège qui ferait, selon lui, la part belle à l'enseignement de l'islam aux dépens du christianisme.

>
François Fillon votera la loi sur le Renseignement malgré ses réticences Crédit Image : Fanny Bonjean / RTL.fr | Crédit Média : RTL | Date :
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Depuis sa présentation au début du mois de mars, c'est peu dire que la réforme du collège portée par la ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem suscite beaucoup de réserves et de critiques. Enseignants, syndicats, parents d'élèves, historiens, intellectuels et responsables politiques rivalisent d'arguments pour dénoncer la révision de la place occupée par les langues anciennes, qui conduirait, selon eux, à la disparition pure et simple du latin et du grec, l'abandon des classes bilingues "allemand" - à l'origine d'une mini-crise diplomatique avec le groupe d'amitié France-Allemagne à l'Assemblée - et les projets présentés par le Conseil supérieur des programmes (CSP) au mois d'avril.

L'islam obligatoire aux dépens du christianisme ?

Dernière illustration avec l'ex-premier ministre François Fillon. En sa qualité d'ancien occupant du ministère de la rue de Grenelle, le député UMP de Paris a plaidé mardi 5 mai pour une suspension de la réforme. "On a promis une refondation, on a plutôt une destruction", a-t-il regretté au micro de Jean-Michel Aphatie. Le candidat à la primaire UMP pour la présidentielle de 2017 s'est particulièrement inquiété de la réécriture des programmes d'histoire, "parfaitement scandaleuse" à ses yeux, par "des inspecteurs généraux de l'Éducation nationale aux visées idéologiques évidentes" (à 5'20'' dans la vidéo en tête d'article)

"Pardon de citer les textes, mais en 5ème, il est obligatoire d'étudier 'L'islam : débuts, expansion et cultures' et facultatif d'étudier 'Une société rurale encadrée par l'Église'", s'est-il ému, partageant en substance l'indignation exprimée par Marion Maréchal-Le Pen, le 29 avril sur Twitter.

La réforme du collège ferait donc la part belle à l'enseignement de l'islam au détriment du christianisme. L'information n'est pas tout à fait exacte. Invitée de RTL le 30 avril dernier, Najat Vallaud-Belkacam a déjà répondu aux inquiétudes de la députée FN du Vaucluse, de François Fillon et des tenants de cette vision de la révision des programmes d'histoire. Balayant les accusations proférées par "des pseudo-intellectuels", elle affirmait notamment (à 4'10'' dans la vidéo ci-dessous) : "Cette idée que l'on rendrait l'étude de l'islam obligatoire contrairement à celle du christianisme qui serait facultative... Là encore, il suffit d'aller lire les textes. C'est archi-faux. Sauf que ça circule, Jean-Michel Aphatie. Vous mettez bout-à-bout chacun de ces arguments et de ces contre-vérités et ça finit par créer des inquiétudes chez les auditeurs qui, de bonne foi, nous écoutent. Donc j'invite ces derniers à aller lire les textes".

>
Réforme du collège : "Les pseudo-intellectuels en parlent sans avoir regardé son contenu", accuse Najat Vallaud-Belkacem Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : Jean-Michel Aphatie | Date :

"Les débuts du christianisme" obligatoire en 6e

À lire aussi
Des enfants se rendent à l'école (illustration) éducation nationale
Rentrée 2019 : l'assurance scolaire est-elle obligatoire pour les enfants ?

Que disent précisément les textes ? Dans la première version des nouveaux programmes d'histoire du CP à la 3ème, le CSP préconise effectivement l'enseignement obligatoire de certains thèmes quand d'autres sont facultatifs. Pour la classe de 5ème, le projet prévoit bien un enseignement obligatoire de "L'islam : débuts, expansion, sociétés et cultures" dans le cadre du premier thème "La Méditerranée, un monde d'échanges : VII-XIIIe siècles". De son côté, "Une société rurale encadrée par l'Église" est bien un enseignement facultatif du deuxième thème "Société, Église et pouvoir politique dans l'Occident chrétien - XIe-XVe siècles". 

En revanche, François Fillon et Marion Maréchal-Le Pen oublient de préciser que le Conseil supérieur des programmes préconise également l'enseignement obligatoire des "Débuts du christianisme" et des "débuts du judaïsme", dès la classe de 6ème, respectivement dans le cadre du troisième thème "L'Empire romain dans le monde antique" et du deuxième thème "Croyances et récits fondateurs dans la Méditerranée antique au Ier millénaire avant J.-C.". 

Le christianisme déjà dans le socle commun de compétences

Des nuances que la ministre de l'Éducation avait pris soin de préciser le 24 avril dernier dans un communiqué, afin notamment de dissiper les craintes des enseignants dont la phase de consultation doit s'achever le 12 juin prochain. Elle affirmait alors : "Dans le projet de programmes du cycle 4 (5ème-4ème-3ème), l'histoire du fait religieux complète et approfondit ce qui a été fait en classe de 6ème, avec notamment le thème obligatoire en 5ème intitulé "Société, Église et pouvoir politique dans l'Occident chrétien : XIe-XVe siècles". 

Un thème qui verra également les élèves de 5ème revenir forcément sur le christianisme au Moyen-Âge, selon le président du CSP. "Il serait difficile d'aborder ces thèmes sans évoquer la relation des pouvoirs nationaux avec l'Église", assure Michel Lussault, au Huffington Post, qui précise au passage que l'enseignement du christianisme, comme de l'islam, figure déjà dans le socle commun des compétences incontournables des collégiens. 

La section "culture humaniste" prévoit en effet que "les élèves doivent comprendre l'unité et la complexité du monde par une première approche du fait religieux en France, en Europe et dans le monde en prenant notamment appui sur des textes fondateurs (en particulier, des extraits de la Bible et du Coran) dans un esprit de laïcité respectueux des consciences et des convictions".

la rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Collège Études
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7777919371
Réforme du collège : le raccourci de François Fillon sur l'enseignement de l'islam et du christianisme
Réforme du collège : le raccourci de François Fillon sur l'enseignement de l'islam et du christianisme
ÉCLAIRAGE - François Fillon s'est ému mardi 5 mai de la révision du programme d'histoire au collège qui ferait, selon lui, la part belle à l'enseignement de l'islam aux dépens du christianisme.
https://www.rtl.fr/actu/politique/reforme-du-college-le-raccourci-de-francois-fillon-sur-l-enseignement-de-l-islam-et-du-christianisme-7777919371
2015-05-05 18:06:23
https://cdn-media.rtl.fr/cache/WCtSGYnK58zY9U1C0sgH1w/330v220-2/online/image/2015/0505/7777916840_francois-fillon-invite-de-rtl-le-5-mai-2015.jpg