1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Réforme de la SNCF : "Macron prend des risques", lance Alain Duhamel
1 min de lecture

Réforme de la SNCF : "Macron prend des risques", lance Alain Duhamel

ÉDITO - Pour l'éditorialiste, recourir aux ordonnances pour réformer la SNCF n'est pas "choquant", mais "risqué".

Train de la SNCF (image d'illustration)
Train de la SNCF (image d'illustration)
Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP
Réforme de la SNCF : "Macron prend des risques", lance Alain Duhamel
03:19
Réforme de la SNCF : "Macron prend des risques", lance Alain Duhamel
02:58
Alain Duhamel

Le gouvernement envisage de faire passer la réforme de la SNCF par ordonnances. Ce n'est pas choquant dans la mesure où il existe un article 38 de la Constitution qui prévoit que le gouvernement peut prendre l'initiative d'ordonnances. Il faut qu'il s'agisse de sujets urgents ou complexes.

Et on peut dire que la réforme de la SNCF est complexe, entre les questions de personnel, de statuts juridiques, de concurrence européenne. On ne peut pas dire non plus que ce ne soit pas urgent compte tenu de l'état global des finances.

Ensuite il y a un certain nombre de contraintes avec les ordonnances. Il faut un avis positif du conseil d'État, mais je pense que sur un sujet comme celui-là il n'y aura pas de problème. Il faut un débat politique sur la loi d'habilitation, un débat politique sur la loi de ratification.

Gérard Larcher disait aujourd'hui qu'il était inquiet sur la question du débat, mais il ne faut pas désespérer, le débat aura lieu. Il faut qu'il s'agisse de principes, mais que les modalités puissent être discutées avec les syndicats.

Un pari néanmoins risqué

À lire aussi

Les ordonnances on les a utilisées des dizaines de fois sous la Ve République. Le général de Gaulle l'a fait, François Mitterrand l'a fait, tout le monde l'a fait, simplement parce que c'était utile dans certains cas.

Mais en multipliant les réformes à un rythme soutenu, Emmanuel Macron prend des risques, parce qu'il y a à nouveau de la grogne. Il prend des risques parce qu'en menant à la fois la réforme de la SCNF et de la fonction publique il peut créer des coagulations. Il a choisi une stratégie du changement, il l'avait annoncé, il l'assume, qu'on aime ou pas, c'est la démocratie.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/