1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Référendum en Italie : "Aucune comparaison faisable" avec ce qu'il se passe en Espagne
1 min de lecture

Référendum en Italie : "Aucune comparaison faisable" avec ce qu'il se passe en Espagne

REPLAY - INVITÉ RTL - L'ancien président du Conseil italien Enrico Letta a tenu à bien distinguer la crise en Espagne et le référendum organisé ce dimanche 22 octobre dans les régions italiennes de la Vénétie et de la Lombardie.

Un référendum visant à donner plus d'autonomie aux régions de la Lombardie et de la Vénétie a lieu ce dimanche 22 octobre
Un référendum visant à donner plus d'autonomie aux régions de la Lombardie et de la Vénétie a lieu ce dimanche 22 octobre
Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Référendum en Italie : "Aucune comparaison faisable avec ce qu'il se passe en Espagne"
05:32
L'invité RTL du week-end du 22 octobre 2017
06:18
Léa Stassinet

Le référendum organisé ce dimanche 22 octobre dans deux régions d'Italie, la Vénétie et la Lombardie, n'est pas à mettre sur le même plan que la crise traversée actuellement par l'Espagne. C'est ce qu'a tenu à rappeler Enrico Letta, ancien président du Conseil italien et président de l'institut de recherche européen Jacques Delors. Sur RTL, il explique : "Aucune comparaison n'est faisable. D'abord, les référendums italiens sont complètement légaux (contrairement à celui organisé le 1er octobre dernier en Catalogne, ndlr). Ensuite, parce que ce sont des référendums qui demandent plus d'autonomie", et non pas l'indépendance comme en Espagne. Mais pour Enrico Letta, la principale interrogation du scrutin italien concerne le chiffre de la participation. 

L'ancien président du Conseil transalpin est ensuite revenu sur la situation en Espagne. Pour lui, la décision de Mariano Rajoy de suspendre l'autonomie de la Catalogne va faire "des dégâts". "Il faut dialoguer, sinon ça va chauffer", prévient le président de l'institut Jacques Delors. Mais Enrico Letta se refuse à penser que ces tensions pourraient déboucher sur une guerre civile : "L'attitude raisonnable va l'emporter".

Pour lui, il y a une solution pour trouver une sortie à cette crise : "La dissolution du parlement catalan par Carles Puigdemont lui-même, qu'il appelle à de nouvelles élections régionales". Selon Enrico Letta, l'initiative viserait à redonner "la parole au peuple catalan".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/