3 min de lecture Front national

"Racisme" du FN selon une candidate : plainte en diffamation du Front national "en cours"

Une candidate du Front national en Haute-Garonne s'est retirée de la liste, dénonçant des propos racistes répétés au sein du parti. Le parti serait en train de formuler une plainte en diffamation à son encontre.

Des supporters du Front national à Marseille le 15 septembre 2013.
Des supporters du Front national à Marseille le 15 septembre 2013. Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Une candidate FN à Saint-Alban, d'origine algérienne, s'est retirée de la course aux municipales, lassée des injures racistes entendues au sein du parti, révèle La voix du midi. "Je ne suis pas d’accord avec certains discours de certains responsables du FN dans mon département", a-t-elle expliqué à l'hebdomadaire toulousain. Nadia Portheault et son mari Thierry ont constaté "un décalage entre le discours de Marine (Le Pen) et celui de la base militante", a dit la jeune femme citée dans l'hebdomadaire de cette semaine, "cette ambiguïté permanente, entre la vitrine et une arrière-boutique spécialisée dans les blagues vaseuses sur les Arabes et les homos, n'était plus supportable".

Le secrétaire départemental du Front national, Julien Leonardelli, a indiqué qu'une plainte en diffamation était en cours de formulation: les Portheault "devront répondre devant la justice et apporter des preuves de tout ce qu'ils avancent". Il a catégoriquement rejeté les accusations du couple. Il a assuré avoir fait procéder au sein du parti à des vérifications sur ces affirmations, et pouvoir exclure de telles attitudes de la part de cadres ou de militants du parti. "Tous les membres de mon bureau, je les connais personnellement. Aucun d'entre eux n'est capable de tenir des propos aussi ignobles et inqualifiables", a-t-il dit à l'AFP. Il a mis les accusations sur le compte de l'aigreur de Nadia Portheault de ne pas avoir un poste de responsabilité au sein du Front national, et sur le découragement de Nadia Portheault devant les réalités d'une campagne municipale.

"Un décalage entre le discours de Marine et celui de la base"

Investie tête de liste à Saint-Alban, une commune de 6.000 habitants, Nadia Portheault était jusque là très engagée dans les activités du Front national. "Tout d’un coup, ces militants très engagés disent qu’ils se sont trompés, qu’il y aurait un autre visage au Front", regrette Serge Laroze, président départemental du FN en Haute-Garonne. Même s'il reconnaît qu'il peut y avoir des "débordements", le responsable du parti nie que Nadia Portheault, d'origine algérienne, ait été stigmatisée à cause de ses origines.
La militante affirme quant à elle qu'on lui aurait demandé de se présenter sous son nom d'épouse, plutôt que son nom de jeune fille. "On m’a vivement conseillé de privilégier mon nom d’épouse, allant même jusqu’à me dire que mon prénom était déjà presque un handicap", explique-t-elle.

Avec son mari Thierry, Nadia Portheault dénonce "un décalage entre le discours de Marine et celui de la base militante". "Cette ambiguïté permanente, entre la vitrine et une arrière-boutique spécialisée dans les blagues vaseuses sur les arabes et les homos, n’était plus supportable", indique-t-elle. Thierry Portheault fait surtout état chez certains militants et responsables de "propos néonazis et fascistes bien engagés et un dégoût des Arabes"; il parle d'un responsable se vantant du tatouage de croix gammée porté par son frère, d'un autre responsable qui dit "qu'il déteste les homos et les Arabes", et de militants qui "disent qu'il faut tuer tous les Arabes". Un racisme exacerbé à tel point qu'un cadre départemental lui aurait un jour dit : "Toi et tes enfants, vous êtes bons pour le four." Des débordements signalés par le couple dans des courriers au président départemental Serge Laroze et à Marine Le Pen, restés sans réponse. Les deux militants ont aussi rendu leur carte d'adhérent.

À lire aussi
Marine Le Pen, président du Rassemblement national, pour son discours de rentrée à Hénin Beaumont (Pas-de-Calais) dimanche 8 septembre Rassemblement national
2022 : Le Pen ne veut pas laisser Macron "faire campagne tout seul"

Le manque de soutien logistique du FN est aussi entré en ligne de compte dans son renoncement à concourir au fauteuil de maire dans cette commune d'environ 6.000 habitants dans le nord de l'agglomération toulousaine, a-t-elle dit.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Info Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7766456502
"Racisme" du FN selon une candidate : plainte en diffamation du Front national "en cours"
"Racisme" du FN selon une candidate : plainte en diffamation du Front national "en cours"
Une candidate du Front national en Haute-Garonne s'est retirée de la liste, dénonçant des propos racistes répétés au sein du parti. Le parti serait en train de formuler une plainte en diffamation à son encontre.
https://www.rtl.fr/actu/politique/racisme-du-fn-selon-une-candidate-plainte-en-diffamation-du-front-national-7766456502
2013-11-05 19:14:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/0W1Hn3UdGliJek3x0fQv4w/330v220-2/online/image/2013/1105/7766434640_des-supporters-du-front-national-a-marseille-le-15-septembre-2013.jpg